RDC : la Direction générale des impôts réalise 70% de ses assignations de 2018
Connect with us

a la une

RDC : la Direction générale des impôts réalise 70% de ses assignations de 2018

Published

on

Les réalisations de la Direction générale des impôts (DGI) ont franchi la barre de 70% de ses assignations annuelles au premier semestre de l’année fiscale en cours. Sur les 2,700 milliards de francs congolais prévus, le fisc a mobilisé 1,900 milliards de francs congolais au 30 juin 2018. Une performance qui s’inscrit dans la continuité des efforts de succès de mobilisations qu’enregistrent la DGI depuis l’année passée.

D’après un responsable de la DGI, cité par l’ACP, prenant part aux conférences budgétaires qui se déroulent depuis hier à Kinshasa au Pullman Hotel, si les conditions qui ont prévalu à la réalisation des recettes au cours du premier semestre se poursuivent au deuxième semestre, il n’est pas exclu que cette performance se consolide.

A RE(LIRE) : à 602 milliards CDF collectés, la DGI réalise un taux de 158% en avril 2018 !

En rappel, le budget de l’Etat pour l’exercice 2018 prévoit des recettes courantes de 6.603,2 milliards de francs congolais. Elles sont reparties de la manière suivante :

  • Recettes des douanes et accises: 2.550,3 milliards de CDF contre 2.529,4 milliards de CDF retenus dans la Loi de finances de 2017, soit un taux d’accroissement de 0,8%, justifié par l’impact des nouvelles mesures fiscales et administratives.
  • Recettes des impôts : 2.700,9 milliards de CDF contre 2.707,2 milliards de CDF retenus dans la Loi de finances de 2017, soit un taux de régression de 0,2%, dû notamment au ralentissement des activités des certaines entreprises minières au cours de l’exercice budgétaire 2017 servant de base de calcul ;
  • Recettes non fiscales : 1 079,3 milliards de CDF contre 801,6 milliards de CDF de la Loi de fiances 2017, soit un taux d’accroissement de 34,6% provenant essentiellement de l’intégration de nouvelles taxes ;
  • Recettes des pétroliers producteurs : 272,7 milliards de CDF contre 252,8 milliards de CDF de la Loi de finances de 2017, soit un taux d’accroissement de 7,9%, dû essentiellement à la remontée des cours des produits pétroliers sur le marché international.

Les travaux qui se tiennent au Pullman Hôtel dans le cadre du calendrier budgétaire de l’exercice 2019 vont se clôturer le 27 juillet prochain.

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :