Connect with us

a la une

RDC : La FECOFA appelée à justifier 800 000 USD perçus de la CAF

Published

on

RDC : La FECOFA appelée à justifier 800 000 USD perçus de la CAF

Le scandale vient de la gestion opaque de l’avance de 223 000 euros payée en décembre 2016 à la Fédération congolaise de football (FECOFA) par la Confédération africaine de football (CAF) en vue de financer la préparation des Léopards à la CAN 2017 jouée au Gabon. Il succède à celui du solde d’environ 527 000 euros récemment perçue par les dirigeants de la fédération. Un total de 750 000 euros, soit 800 000 USD, accordés en termes de prime aux Léopards qui avaient atteint l’étape des quarts de finale.

Selon la révélation d’AfricaNews, l’affaire a fuité quand un haut responsable de l’Administration des Sports a menacé de convoquer une conférence de presse en vue de pouvoir dénoncer le staff de l’organe faitier du football congolais.

Cependant, depuis décembre 2016, la FECOFA n’a jamais communiqué officiellement sur la réception et l’utilisation de ces fonds perçus de la CAF.

Entre-temps, a-t-on appris, le gouvernement de la République a totalement pris en charge les frais de préparation des Léopards, les titres de voyage, l’hébergement, la restauration ainsi que les primes de participation des joueurs à ce tournoi. Les athlètes ont même défrayé la chronique quand ils ont posté une vidéo dans laquelle ils menaçaient d’aller en grève si leurs primes n’étaient pas versées avant le début de la compétition.

Le Ministre des Sports, Willy Bakonga qui aurait reçu 120 000 dollars pour ne pas faire des bruits autour de cette affaire a nié en bloc, selon AfricaNews.

«Quelle FECOFA peut me donner l’argent et dans quel but? Je n’ai rien reçu, même pas un seul rond. J’attends plutôt que la FECOFA me fasse un rapport complet sur la participation des Léopards à la CAN 2017, y compris sur la prime payée par la CAF au titre de participation de l’équipe nationale à cette compétition», a – t – il déclaré.

Quatre mois après la fin de la CAN Gabon, pourquoi Constant Omari, le Président de la Fédération, Roger Bobo Bondembe, son adjoint en charge des finances, ou le Secrétaire général Grégoire Badi n’ont jamais évoqué le paiement de cette prime?

«Tant le Ministre des Sports que le Président de la FECOFA Constant Omari et son staff doivent fournir des explications. Il n’est pas normal que le pays entier trouve normal cette habitude tendant à banaliser les détournements devenus récurrents des primes de participation des Léopards aux compétitions africaines», vocifère-t-on dans les milieux des sports.

Apparemment, on tend de plus en plus à se cacher derrière le principe selon lequel la politique ne doit pas se mêler du sport pour justifier l’opacité érigée en mode de gouvernance dans le mouvement sportif national en général et à la Fédération congolaise de football en particulier.

Tout est flou. Rien n’est clair. D’où, la nécessité de la reddition des comptes au gouvernement par Constat Omari et son Staff.

AfricaNews/Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :