Connect with us

a la une

RDC : La position de Pierre Kangudia en 5 points !

Published

on

RDC : La position de Pierre Kangudia en 5 points !

[DECRYPTAGE] – Le Ministre d’Etat en charge du Budget, Pierre Kangudia a révélé à la presse, ce mardi 24 Octobre 2017, sa position quant au retrait de délégués de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) du Gouvernement. Zoom Eco revient sur les grandes de son point de presse.

Acharnement dénoncé
D’après Pierre Kangudia, la décision prise par l’UNC a été avalisée de façon irrégulière au niveau du directoire de son parti. Au regard de la manière contraignante dont il a été informé par le Bureau politique, devant 4 de ses collaborateurs, il estime avoir été victime d’une cabale et d’une manipulation.

“Cet empressement frise un acharnement sur ma modeste personne m’a fait voir la gravité de la décision à prendre en cas de démission. […] comment peut ont justifier mon retrait, seul, des institutions, tout en laissant le représentant de mon parti continuer l’exercice de ses fonctions à la CENI, organe pourtant attitré pour piloter les élections ?”, s’est – il interrogé.

Refus de cautionner l’égoïsme
Pierre Kangudia affirme ne pas se retrouver dans des combines politiciennes et il soutient avoir pris sa décision en âme et conscience.

Et d’insister : ” Je refuse pour satisfaire les intérêts égoïstes et personnels de certaines personnes de créer inutilement une crise au sein du Gouvernement qui va, a coup sur, fragiliser les membres du Gouvernement issus de l’opposition ayant participé au Dialogue de l’UA et de la CENCO”.

D’après Kangudia, il y a lieu que la classe politique réoriente ses priorités afin de poser des jalons pour les générations futures.

Parallélisme de forme
En tirant les conséquences de son acte, Pierre Kangudia s’engage dans une procédure devant obéir au Parallélisme de forme pour être relevé de ses fonctions. Et ce, quand bien même, la décision de son retrait du Gouvernement a été communiquée par l’UNC au Premier Ministre avec ampliation au Président de le République qui lui a nommé Ministre d’Etat en charge du Budget, le 8 Mai 2017.

” […] je vais solennellement me mettre à sa (Président de la République) disposition. Car, c’est à lui seul que revient la décision de me relever de mes fonctions par un acte contraire”, a – t – il précisé.

Toutefois, le retrait de l’UNC du Gouvernement alors que Pierre Kangudia y reste, dit tout sur sa position. C’est – à – dire, qu’il quitte le parti même s’il se considère toujours proche de Vital Kamerhe.

Priorité sur l’essentiel

” En tant que Ministre du Budget, je continue à travailler pour trouver les moyens afin de les mettre à la disposition de la CENI pour la tenue des élections. C’est ce que je suis en train de faire. Et je n’ai jamais eu, de la part de qui que ce soit, un son contraire ou une entrave allant dans ce sens. Je vous dit que j’y est mis mon corps, mon esprit, mon âme… parce que je dois travailler”, a souligné Pierre Kangudia.

Depuis sa nomination, ce Membre du Gouvernement soutient qu’il reste focalisé sur le Budget qui est important pour la vie de la Nation.

Aucun parti politique créé
Pierre Kangudia a voulu tordre le coup aux rumeurs faisant état de l’existence d’un parti politique concurrent à l’UNC et dont il serait initiateur. S’il l’a appris pour la première fois d’un membre du Gouvernement, en l’occurrence Me Lumeya, il soutient que même le Vice-premier Ministre, Ministre de l’Intérieur Emmanuel Shadary sensé l’avaliser, n’est pas au courant.

“Je mets quiconque au défi de me démontrer que j’ai déjà fait ne serait-ce qu’une démarche pour créer un parti politique. C’est pour dire à quel point je suis resté correct. Je n’ai jamais entrepris une telle démarche”, a – t – il précisé.

Pierre Kangudia reste convaincu que sa démarche n’a pas d’autres motivations que celle d’œuvrer, en tant qu’Opposant, pour aller vite aux élections tant attendues par le peuple.

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :