Connect with us

a la une

RDC : le franc congolais s’est déprécié de 0,55% en mai 2018

Published

on

Le Franc congolais (CDF) s’est déprécié de 0,55% sur le marché de change parallèle en mai 2018 par rapport au mois précédent. Alors que sur le cours indicatif, cette légère dépréciation a été de 0,06%. D’après le Comité de politique monétaire (CPM), le mois s’est terminé avec un taux de change respectif de 1 620,98 CDF le dollar américain et 1 647,83 CDF le dollar américain.

A fin avril, les cours interbancaire et parallèle se sont établis respectivement à 1 620 CDF et 1 638,83 CDF le dollar américain, induisant des dépréciations mensuelles de 0,21% et 0,03%. Les experts de la Banque centrale du Congo (BCC) parlent d’une stabilité relative du franc congolais qui se poursuit sur les marchés des changes.

Toutefois, des tensions modérées ont été observées en mai 2018. Selon le CPM, « il ressorts une tendance à l’accélération de l’inflation en rythme mensuel, s’établissant à 1,194% contre 0,730% un mois plutôt. Cette évolution est en partie attribuable aux augmentations des tarifs des transports dans un contexte du rattrapage de la fiscalité pétrolière, occasionnant des hausses graduelles du prix du carburant à la pompe ».

En cumul et en glissement annuel, le taux d’inflation a atteint respectivement 4,943% et 42,993%. Toutes choses restant égales, l’inflation se situerait à 12,078% face à un objectif optimal à moyen terme de 7,0%.

A RE(LIRE) : exécution du budget, 34% en recettes et 29% en dépenses au 1er juin 2018 !

Par ailleurs, le baromètre de conjoncture indique que le solde global d’opinions des chefs d’entreprises demeure positif même s’il a connu un fléchissement à fin mai pour s’établir à 10,9% venant de 17,9% le mois précédent. Un recul justifié par le déficit énergétique et la baisse des activités dans l’industrie manufacturière.

Qu’à cela ne tienne, les estimations provisoires de la commission d’Etudes statistiques et des comptes nationaux (CESCN) faites sur base de réalisations de production à fin mars 2018, situent le taux de croissance pour 2018 à 4,2% contre 3,7% et 2,4% réalisés respectivement en 2017 et en 2016.

Mai 2018 s’est également clôturé avec une augmentation nette des devises de 344,28 millions USD. Ce qui a porté les réserves internationales à 1 188,30 millions USD, soit cinq semaines d’importations de biens et services sur ressources propres.

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :