Connect with us

a la une

RDC : le projet du Budget de l’Etat 2019 attendu au Parlement

Published

on

RDC : le projet du Budget de l'Etat 2019 attendu au Parlement 1

Le projet du Budget de l’État pour l’exercice 2019 est très attendu au Parlement. Son examen et son adoption par l’Assemblée nationale et le Sénat sont prévues au cours de cette session parlementaire, essentiellement budgétaire, ouverte depuis le 15 septembre 2018. Dès lors, le gouvernement est appelé à faire diligence pour s’acquitter de cette obligation.

Les présidents des deux chambres du Parlement, Léon Kengo Wa Dondo et Aubin Minaku, ont exprimé leur attente de ce projet de loi sur les finances publiques. Ce projet devra leur être transmis par le gouvernement dans le délai réglementaire afin de permettre aux députés nationaux et sénateurs à avoir le temps suffisant de l’examiner et de l’adopter avant la clôture de la session parlementaire de septembre.

D’après des informations recueillies par Zoom Eco, le projet du Budget de l’État pour l’exercice 2019 a déjà été élaboré et serait discuté au niveau de la Commission économique, financière et reconstruction du gouvernement. La prochaine étape, consistera à l’examiner et à l’adopter au Conseil des ministres.

Il n’est pas exclu que cette matière soit inscrite en priorité au cours de la prochaine réunion du gouvernement. Ce n’est qu’après le go de l’Exécutif national que le ministre d’État en charge du Budget pourra accompagner le chef du gouvernement sur le chemin du Parlement.

Au cabinet de Pierre Kangudia, apprend-on, tout est mis en oeuvre pour que le délai constitutionnel soit respecté dans ce processus de dépôt, d’examen et d’adoption du Budget de l’État au Parlement. L’article 126 de la Constitution stipule que «le projet de loi de finances de l’année, qui comprend notamment le budget, est déposé par le gouvernement au bureau de l’Assemblée nationale au plus tard le
quinze septembre de chaque année.»

Cette disposition oblige le gouvernement à faire accélérer le processus pour que le dépôt intervienne le plus tôt possible afin de permettre au Parlement d’avoir le temps suffisant de décortiquer les prévisions budgétaires du prochain exercice.

Le pari de Pierre Kangudia et du gouvernement Tshibala consiste, d’après des analystes avertis, à éviter que le pays entame une nouvelle année sans disposer d’un budget de l’État proprement dit. Car, l’histoire renseigne que les années qui ont suivies celles de la tenue des élections (à l’instar de celles 2006 et 2011), le pays a fonctionné avec les crédits provisoires. Ce qui n’est pas normal. La continuité de l’État devra être assurée.

A RE(LIRE) : chiffré à quelques 5 milliards USD, le Budget 2018 sera promulgué le 31 Décembre 2017 !

En rappel, la reddition des comptes sur l’exécution de la loi des finances exercice 2018 est aussi attendue au Parlement. Le budget de l’État 2018 s’est chiffré à 5,3 milliards USD au taux de change fin période de 1 934 CDF le dollar américain. Élaboré sous l’encadrement du ministre d’Etat, ministre du Budget, Pierre Kangudia, il avait été déposé à l’Assemblée nationale le 16 novembre 2017 par le premier ministre, Bruno Tshibala.

Après son passage au peigne fin à l’Assemblée nationale et au Sénat et sa promulgation par le chef de l’État, le Budget de l’État pour l’exercice 2018 est entré en vigueur le 1er janvier 2018.

Michel IFAKA | Zoom Eco

Sur le même sujet :

RDC : le Sénat salue les résultats de la politique budgétaire 2018 du gouvernement

RDC : budget 2018 exécuté à 45% en recettes et à 43% en dépenses à fin juillet

RDC : budget 2018 exécuté à 14% en recettes et à 11% en dépenses au 16 mars

Edito

Advertisement