Connect with us

a la une

RDC : Le taux directeur de la banque centrale passe de 2 à 7%

Published

on

La Banque Centrale du Congo (BCC) a relevé son taux directeur de 2 à 7%, a annoncé mercredi 28 septembre son Gouverneur, Deogratias Mutombo, au terme d’une réunion du Comité de Politique Monétaire (CPM). Selon lui, cette mesure devrait notamment permettre de réduire la tension actuelle sur le marché de change.

Le taux directeur est le taux d’intérêt fixé par la banque centrale d’un pays pour réguler l’activité économique. Il constitue le principal outil dont dispose une banque centrale pour influer sur l’octroi de crédits et moduler l’inflation dans une zone monétaire.

La BCC a maintenu les coefficients de la réserve obligatoire à 10 et 9% pour les dépôts en devises à vue et à terme et de 2 et 0% pour les dépôts en franc congolais à vue et à terme. Les réserves obligatoires sont des réserves financières que les banques et établissements financiers doivent déposer auprès de la banque centrale. Ils sont rémunérés ou non selon les pays.

Le franc congolais se déprécie depuis quelques jours face au dollar américain. Un dollar américain s’échange désormais contre 1 100 ou 1 150 francs congolais.

« Cette dépréciation du franc congolais s’explique par une très forte demande en devises au niveau des institutions bancaires, une demande estimée autour de 100 millions des dollars américains », a expliqué à Radio Okapi, Deogratias Mutombo.

Le gouverneur de la BCC préconise comme remède l’investissement pour la diversification des revenus des finances de l’Etat et l’amélioration de la production intérieure. Car, a-t-il argumenté, l’insuffisance de la production intérieure de la RDC est la vraie cause du flottement actuel de l’économie congolaise.

Zoom Eco

A RE(LIRE) :
RDC : « La croissance économique, on ne l’attend pas au bureau », dixit Deogratias Mutombo

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :