Connect with us

a la une

RDC : le Trésor public a capté 420 millions USD des ressources naturelles au dernier trimestre 2017 !

Published

on

Les ressources naturelles ont généré 420 millions USD à l’Etat congolais entre octobre et décembre 2017, soit un peu plus de 40% des revenus annuels chiffrés à 1,029 milliard USD. C’est ce que révèle l’état trimestriel de recouvrement des recettes issues du secteur extractif rendu public récemment par le ministre des Finances, Henri Yav Mulang. Objectif : renforcer la transparence et la redevabilité dans la gestion de deniers publics.  

Les recettes recouvrées au quatrième trimestre 2017 les sont au titre de droits, impôts et taxes dans les trois secteurs de ressources naturelles, à savoir les mines, les hydrocarbures et les forêts.

D’après les résultats compilés de la Direction générale des impôts (DGI), Direction générale des douanes et accises (DGDA) et Direction générale des recettes domaniales et de participation (DGRAD), les mines ont rapporté à l’Etat 530 117 909 669,35 CDF (soit, 332 948 900,36 USD), les hydrocarbures 136 164 973 961,85 CDF (85 520 555,94 USD) et les forêts 1 949 301 961,73 CDF (1 224 289,79 USD).

 En ce qui concerne les mines, les quelques revenus les plus élevés ont été respectivement les impôts sur les bénéfices et profits 300 088 993 405,61 CDF (188 475 617,48 USD), la redevance minière 75 408 183 019,58 CDF (47 361 296,71 USD), l’impôt exceptionnel sur la rémunération des nationaux 42 746 496 493,86 CDF (26 847 610,20 USD) et la TVA 38 422 133 447,53 CDF (24 131 625,90 USD).

Quant aux hydrocarbures, la marge distribuable (40% calculés après déduction de toutes les dépenses opérationnelles y compris les frais de forage et puits secs, des amortissements et de la taxe statistique) aura été le revenu le plus important avec 57 518 558 639,56 CDF (36 125 436,43 USD). Elle est suivie respectivement de bonus de renouvellement de contrat fourniture de 23 370 394 418,94 CDF (14 678 144,20 USD), les impôts sur les bénéfices et profits 19 440 706 562 CDF (12 210 041,86 USD) et les dividendes des sociétés d’économie mixtes pétrolières 17 697 634 945,54 CDF (11 115 278,29 USD).

Enfin, les droits de sortie du bois en grume est la recette la plus importante des forêts congolaises. Elle a rapporté 1 515 018 139 CDF (951 530,99 USD), soit six fois plus supérieur que les droits de sortie du bois scié chiffrés à 238 331 733 CDF (149 687,99 USD). Alors que les impôts sur les bénéfices et profits des exploitants n’ont contribué que de 87 665 720,57 CDF (55 059,83 USD), l’impôt sur la rémunération des nationaux payés dans ce secteur a été évalué à 50 807 915,94 CDF (31 910,71 USD).

« Cette 28ème publication s’inscrit dans le cadre de l’engagement du gouvernement à rendre disponible trimestriellement, l’ensemble de recettes recouvre dans ces secteurs afin de renforcer la transparence dans la gestion de la chose publique », a écrit Henri Yav Mulang.

Pour rappel, le troisième trimestre de 2017 avait généré 213 415 827 USD, le deuxième trimestre 229 424 149 USD et le premier trimestre 166 768 869 USD. A considérer les 420 millions USD du dernier trimestre de l’année, la courbe indique une augmentation moyenne du simple au double de recettes. Et, la somme des revenus captée par le Trésor public se chiffre à 1 0 29 302 591,09 USD.

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement