Connect with us

a la une

RDC : Patrick Muyaya recommande la publication régulière des décaissements des fonds électoraux

Published

on

Le député Patrick Muyaya Katembwe a plaidé pour la publication régulière des décaissements des fonds électoraux. Face aux jeunes des communes de Lemba, Ngaba, Kinsenso, Ndjili et Kisenso, ce mardi 14 aout 2018, au centre Liloba à Kinshasa, il a encouragé le gouvernement à publier, chaque mois, l’état d’avancement de ces allocations inscrites dans le budget de l’Etat de l’exercice 2018.

Prenant part à la tribune d’expression populaire organisée par l’Observatoire de la dépense publique (ODEP) comme orateur, Patrick Muyaya a échangé avec des jeunes sur des questions liées principalement au niveau de décaissement de crédits alloués aux opérations électorales.

A RE(LIRE) : Budget électoral, Kabila confirme l’autofinancement sur fond de doutes !

D’après l’élu de la Funa, les décaissements des fonds des élections effectués par le  gouvernement, à fin juin 2018, ont franchi la barre de 200 millions de dollars américains. Le budget de l’Etat pour l’exercice 2018 a prévu une enveloppe de 503 millions USD dont 463 millions USD sur ressources propres pour ces 3 scrutins directs en une seule séquence.

« Ceci constitue une véritable contrainte pour le gouvernement afin de relever le défi du financement électoral qui aura été sa faiblesse depuis le début du processus. J’encourage le gouvernement à rendre compte au peuple congolais de l’état de décaissements mensuels des fonds électoraux », a déclaré Patrick Muyaya.

Il estime que cette façon de faire apaiserait davantage ceux qui pensent que le financement des élections est, à ce stade, un problème majeur pouvant plomber la tenue des élections. Autant, elle motivera davantage l’Exécutif national à prioriser les dépenses des opérations électorales afin d’éviter à la CENI de connaitre le retard dans le déroulement du calendrier électoral.

De ces échanges enrichissants, les jeunes ont formulé plusieurs recommandations.

Ils ont chargé Patrick Muyaya à porter leur plaidoyer au niveau de l’Assemblée nationale pour qu’il y ait audit sur la gestion des fonds reçus par la CENI depuis 2012. Aussi, ces jeunes ont exigé au gouvernement de faire preuve de volonté politique afin de mettre à la disposition de la CENI tous les moyens nécessaires pour que le calendrier électoral soit respecté.

Et à la CENI, il a été recommandé le devoir de créer une relation de confiance avec la classe politique congolaise et la population qui sont des acteurs de ce grand rendez-vous démocratique qu’attend vivre notre pays. Car, estiment-ils, c’est pour la première fois de son histoire, que la RDC va assister à la passation de pouvoir entre le président de la République sortant et le président de la république entrant.

Ils ont, en outre, insisté sur la nécessité pour la classe politique de trouver un consensus au tour de la question de la machine à voter qui semble planter le décor du désaccord sur la crédibilité du processus électoral.

Pour sa part, Pius Mbwes, membre du Conseil d’administration de l’ODEP a invité les jeunes à la culture du contrôle citoyen pour instaurer la recevabilité des dirigeants.

Des jeunes participants à cette tribune d’expression populaire ont salué l’esprit d’ouverture de Patrick Muyaya qui s’est prêté à cet exercice visant l’amélioration de la transparence et la redevabilité du financement du processus électoral en RDC.

Nadine FULA | Zoom Eco

Patrick Muyaya : « Goma, les élections c’est maintenant ! »

Patrick Muyaya : «Il faut un investissement rentable pour le Basket congolais»

Patrick Muyaya : « le dépistage précoce de la drépanocytose évite la paupérisation »

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :