Connect with us

a la une

RDC : Processus électoral, plus de 170 millions USD décaissés par des partenaires au centre d’une controverse !

Published

on

Les partenaires financiers au processus électoral en cours en RDC ont déjà décaissés plus de 171 882 295,88 USD depuis 2014. La révélation vient d’être faite par l’Observatoire des Dépenses Publiques (ODEP). Dans un point de presse tenu le 12 Janvier 2018 à Kinshasa, cette structure de la société civile s’est étonnée de voir que ni la CENI encore moins le Gouvernement ne fait mention de ces appuis des partenaires étrangers. D’après une source digne de foi, la majorité de ces appuis aurait financée des lignes de crédits non budgétisées par la CENI.  

En effet, rapporte l’ODEP, les dépenses des opérations électorales financées grâce à ces appuis sont réparties de la manière suivante :

– le soutien Logistique d’une enveloppe de 73 millions USD exécuté par la MONUSCO qui a déjà présenté son Plan Logistique;

– d’appui technique à la CENI, financé principalement par le Canada, Union Européenne, l’USAID, la Suède et le PNUD avec un montant de 10 226 361 USD;

 L’éducation civique et électorale est financée par les partenaires suivants:

– le Canada, l’UE, DFID/UKAID, USA department of state/DRL, la Suède et la Belgique avec une somme de 35 823 187,50 USD;

– le genre et élection : financés par la Suède, Belgique et les USA à hauteur de 4 710 600 USD;

– jeunes et élections financés par DFID/UKAID avec un montant de 310 000 000 USD,

– Appui juridique/gestion de contentieux financé par l’USAID à hauteur de 5 500 000 USD,

– promotion des droits humains financée par l’UE, les USA/USAID et DFID avec un montant de 21 540 937,38 USD

– observations électorales financées par l’UE, USA/USAID et DFID avec un montant de 11 521 200 USD;

– Medias et élection financés par l’USAID avec un montant de 4 000 000 USD.

Si ces fonds ont été décaissés, commente une source proche de la CENI, ils l’ont été en dehors du Budget électoral élaboré par la CENI et mis à la disposition des partenaires techniques et financiers.

« Il est question que ces partenaires inscrivent leurs appuis dans le cadre des lignes budgétaires composant les 432 millions USD pour les scrutins du 23 Décembre 2018. Cela signifie que si la CENI a  besoin de faire la sensibilisation électorale et que cette opération soit chiffrée à un montant X, le partenaire qui accepte de l’appuyer devrait couvrir ce montant inscrit dans son budget pour que cette activité se réalise », a – t – elle précisé.

Face à cette controverse, peut – on conclure que la CENI n’a pas vu certains postes de son budget électoral être couverts par les partenaires techniques et financiers de la RDC ? Répondre à l’affirmative signifie – t – elle que la Communauté internationale a financé autres activités que celles liées au processus électoral ? A ce stade, une harmonisation des vues est – elle encore possible pour cheminer vers l’objectif du 23 Décembre 2018 ?

En attendant des réponses à ce questionnement, les jours s’égrènent et le peuple congolais attend des élections à date.

Philippe KATUMBA | Zoom Eco

A RE(LIRE) :

RDC : L’ODEP recommande un audit des fonds alloués à la CENI !

 

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement