Connect with us

a la une

RDC : Un contrat de 5,6 millions USD signé pour le lobbying à Washington

Published

on

RDC : Un contrat de 5,6 millions USD signé pour le lobbying à Washington

L’Etat congolais vient d’engager un Cabinet Israélien pour exercer le lobbying aux Etats-Unis en sa faveur. Le contrat de 5,6 millions de dollars US a été signé le 26 Avril dernier par l’ex. Ministre des Affaires Etrangères, Raymond Tshibanda. La révélation est du Journal «The Hill ».

Ce quotidien basé à Washington se réfère aux nouveaux formulaires de divulgation publiés par ce Cabinet de Lobbying au Ministère de la Justice américain conformément à la Loi sur l’enregistrement des agents étrangers (FARA) en vigueur depuis 1938. Celle-ci exige à tout opérateur exerçant sur le sol américain de publier tout contrat conclu avec ses clients. Zoom Eco revient sur trois éléments essentiels de ce Contrat supporté par le trésor public congolais.

De la nature du contrat

Mer Security and Communication Systems, ce cabinet de conseil en sécurité basé en Israël, s’engage à couvrir principalement des services de conseil à l’Etat congolais.

« Les formulaires indiquent que Mer Security engagera des entités américaines pour organiser des réunions avec d’anciens responsables de l’administration américaine Et les principaux décideurs dans divers comités du Congrès », rapporte The Hill.

Ce même cabinet devra conseiller le gouvernement congolais sur les «préoccupations politiques concernant les problèmes de sécurité en Afrique» et les questions de politique entourant «la nomination d’un envoyé spécial de la RDC aux États-Unis».

Pour des réunions de lobbying à organiser par d’autres entreprises qui seront engagées par Mer Security, celui-ci offrira des séances d’information aux participants à la réunion, en fonction de ses discussions avec le gouvernement de la RDC, indiquent les documents.

Enfin, ce cabinet israélien s’est également engagé à organiser un voyage à Washington pour l’Envoyé spécial du pays aux États-Unis d’Amérique.

De l’Acteur clé

RDC : 5,6 millions USD du trésor public payés pour le lobbying à Washington

Raymond Tshibanda juste derrière le Chef de l’Etat lors d’une ancienne mission officielle à l’étranger en tant que Ministre des Affaires Etrangères. Ph. Tiers

C’est bien Raymond Tshibanda, l’ancien Ministre des Affaires Etrangères de la RDC. En apposant sa signature sur le Contrat de lobbying, rapporte The Hill, cela avait été fait en qualité d’Envoyé Spécial de la RDC aux États-Unis. C’est donc avec lui que le Directeur Général de Mer Security, M. Omer Laviv s’est engagé le 26 Avril 2017.

Si d’aucuns s’interrogent sur la portée de la mission de cet émissaire de Joseph Kabila, des observateurs avertis s’évertuent de soutenir que ce lobbying vise à mener une campagne d’acceptation des avancées enregistrées par le régime notamment, la nomination d’un Premier Ministre issue du Rassemblement « bien que contesté » et le taux d’enrôlement des électeurs qui dépasse les 60% à travers le pays.

Des enjeux

Les plus sceptiques estiment que cette action est vouée à l’échec et gaspille inutilement l’argent du contribuable congolais. Car, soutiennent-ils, la politique de Washington sur la question de la fin du mandat de Joseph Kabila serait difficilement influençable. Il suffit de se référer aux sanctions prises par l’administration Obama et la tendance de l’administration Trump.

La position de l’Ambassadeur des Etats-Unis à l’ONU a été claire en Mars dernier. Pour Nikki Haley qui plaidait pour la réduction de son budget de maintien de la paix en RDC à cause des actions de Joseph Kabila, il est difficile d’aider un gouvernement qui inflige des comportements prédateurs contre ses propres personnes. « Nous devrions avoir la décence et le bon sens pour mettre fin à cela », avait-il conclu.

Qu’à cela ne tienne, l’évidence est que le trésor public a endossé cette charge de 5,6 millions de dollars américains pour une action que seuls, les dirigeants congolais en maîtrisent les tenants et peu être les aboutissants pour l’intérêt du peuple.

A RE(LIRE) :RDC : Ce que dépensent les congolais pour le lobbying à Washington !

Sinon, la somme décaissée aurait pu servir à financer la réfection de la ligne de la Fibre Optique Muanda-Kinshasa construite avec des malfaçons qui sont à la base de la mauvaise qualité de la connexion internet, malheureusement vendue très chère aux congolais. Qui ne s’en plaint pas ?

Zoom Eco

Edito

Advertisement