Connect with us

a la une

Afrique : BAD et ONUDI s’engagent à booster l’industrialisation du continent !

Published

on

La Banque africaine de développement (BAD) et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) se sont engagées à accélérer l’industrialisation de l’Afrique. Elles viennent de signer un protocole d’accord pour intensifier leur collaboration afin d’atteindre cet objectif d’ici à 2025. La cérémonie de signature a eu lieu ce lundi 21 mai à Busan en Corée du Sud.

« La Banque a lancé en 2016 sa Stratégie d’industrialisation pour l’Afrique 2016-2025, fruit d’une collaboration avec l’ONUDI et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique. La signature du présent protocole d’accord est la clé de la mise en œuvre de notre stratégie », a déclaré le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina.

Domaines d’intervention

Ce nouvel accord, apprend – on, facilite la coopération entre la Banque et l’ONUDI sur des activités d’intérêt commun dans des domaines tels que le développement agro-industriel, l’économie circulaire, les parcs agro-industriels, les investissements dans l’innovation et la technologie, le développement des entreprises et le renforcement des capacités, la finance, etc.

« Atteindre le potentiel industriel de l’Afrique ne sera pas le fruit du hasard. Des partenariats solides tels que celui que nos deux organisations ont désormais formalisé sont essentiels. Ce partenariat créera des opportunités significatives et facilitera notre travail ensemble vers l’opérationnalisation de IDDA III (2016-2025)», a rassuré Philippe Scholtès, directeur général de l’ONUDI.

En effet, le protocole d’accord signé est conforme aux objectifs fixés dans la stratégie High 5 de la BAD, l’Agenda 2063 de l’Union africaine, la troisième Décennie du développement industriel pour l’Afrique (IDDA III), le Programme des Nations Unies pour le développement durable et l’Initiative du G20 sur l’industrialisation en Afrique.

Collaboration BAD – ONUDI

La BAD bénéficie déjà énormément de l’expertise de l’ONUDI pour élaborer des politiques, programmes et outils de connaissances qui aident ses pays membres à s’industrialiser. En 2017, elle a alloué 1,2 milliard de dollars à « Industrialize Africa », l’une des priorités de développement de la Banque.

Les deux entités ont déjà entamé une collaboration au niveau du travail, notamment dans le cadre du modèle phare du Programme de partenariat pays (PCP) de l’ONUDI, qui permet de synchroniser les efforts de développement et de mobiliser des ressources pour aider les pays à accélérer l’industrialisation.

D’après un communiqué officiel, « la BAD et l’ONUDI ont récemment entrepris une mission conjointe au Maroc dans le cadre du développement initial du PCP et continueront à explorer les possibilités de coopération dans les PCP en cours au Sénégal et en Éthiopie. Une collaboration a également été engagée pour la création de zones de traitement des cultures de base dans un certain nombre de pays africains. »

Messieurs Adesina et Scholtès ont apposé leurs signatures sur le protocole d’accord respectivement pour la BAD et l’ONUDI à Busan, en République de Corée du Sud, en marge des 53ème Assemblées annuelles des Conseils des gouverneurs du Groupe de la Banque africaine de développement et 44ème du Fonds africain de développement (FAD), sous le thème «Accélérer l’industrialisation de l’Afrique».

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

A suivre l’événement sur le hashtag #AfDBAM2018

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :