Connect with us

a la une

Monde : Dieuveil Malonga dans le top 10 de chefs en finale du prix culinaire Basque

Published

on

Dieuveil Malonga, né en Rd Congo et élevé en Allemagne, est l’un de ces dix chefs à figurer sur la liste du prix du monde culinaire Basque 2018. L’annonce a été faite lors d’un événement au restaurant Cosme d’Enrique Olvera à New York, lequel figure dans les 50 meilleurs restaurants du monde.

Ce congolais d’origine nominés pour cette phase finale devra confronter ses talents avec ceux des chefs d’Australie, du Danemark, d’Allemagne, de Norvège, du Pérou, d’Espagne, de Turquie, des États-Unis et du Royaume-Uni.

D’après les organisateurs, le gagnant, qui sera choisi par un jury international composé des chefs et des experts du monde dans différents aspects de la culture alimentaire, sera annoncé le 24 juillet prochain lors de la huitième réunion annuelle du Conseil Culinaire du Basque à Modène.

« Le lauréat recevra 100 000 € à consacrer à un projet ou à une institution de son choix qui exprime l’esprit du prix: transformer la société à travers la gastronomie », précisent – ils.

Le prix est organisé et promu, pour la troisième année consécutive, par le gouvernement basque dans le cadre de la stratégie du Pays basque-Euskadi et du Centre culinaire basque (BCC), une institution académique leader dans le domaine de la gastronomie.

Dieuveil Malonga a profité de la notoriété qu’il a acquise en participant à Top Chef France pour mettre en valeur et soutenir les talents gastronomiques africains. Avec sa plateforme Chefs in Africa, fondée en 2016, ce jeune chef conseille ses collègues et les apprentis, il les met en contact avec des entreprises, académies, hôtels et restaurants susceptibles de les recruter ou de leur offrir des bourses.

Son objectif, soutient – il, est d’offrir une opportunité à tous les jeunes ayant une vocation culinaire, comme il l’était lui-même, afin qu’ils puissent surmonter les obstacles auxquels ils sont actuellement confrontés, tels que le manque de formation, d’emploi et de discrimination. Plus de 4 000 chefs de pays africains ou de la diaspora ont rejoint son réseau. Des institutions telles que l’Organisation mondiale du tourisme et l’UNESCO soutiennent ses activités.

Avec toute son expérience, Dieuveil Malonga est contraint de convaincre un jury complexe présidé par Joan Roca (Espagne) et comprendra des chefs célèbres tels que Gastón Acurio (Pérou), Massimo Bottura (Italie), Manu Buffara (Brésil), Mauro Colagreco (France), Dominique Crenn (États-Unis), Yoshihiro Narisawa (Japon) et Enrique Olvera (Mexique).

Leonor Espinosa, le gagnant du BCWP 2017, rejoindra également le jury, ainsi que des experts d’autres disciplines telles que l’écrivain gastronomique Ruth Reichl, le réalisateur David Gelb, l’historien alimentaire Bee Wilson et l’architecte d’intérieur Ilse Crawford.

Pour rappel, le prix de l’édition 2016 a été décerné à la vénézuélienne María Fernanda Di Giacobbe pour son projet Cacao de Origen au Venezuela.

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :