Connect with us

a la une

Monde : les trois conseils du FMI pour préserver la croissance à moyen terme !

Published

on

Le renforcement de la résilience du secteur financier, le réaménagement des marges de manœuvre et la poursuite des réformes structurelles qui s’imposent. C’est en substance, les trois conseils du Fonds monétaire international (FMI) à l’endroit des dirigeants des pays du monde dont la Rd Congo. Objectif : maintenir la phase d’expansion conjoncturelle marquée par la croissance mondiale.

Ces recommandations sont contenues dans le Programme d’action mondiale du FMI actualisé en avril 2018. Il en ressort, d’après sa directrice générale Christine Lagarde que la reprise ouvre un créneau pour renforcer la résilience macroéconomique. Ce qui motive cette institution de Breton Woods à se rendre disponible à aider ses membres à doser les mesures de politique économique en fonction des circonstances propres à chaque pays.

« Dans de nombreux pays, la politique budgétaire devrait viser à reconstituer les réserves, à améliorer les comptes de l’État et à stabiliser la dette publique, tout en répondant aux besoins d’infrastructure, à investir dans les compétences de la population active et à soutenir la croissance à moyen terme »,  a – t – elle encouragé.

Quant aux pays qui se rapprochent de l’objectif de leur banque centrale en matière d’inflation, ceux – là, soutient le FMI, devraient progressivement supprimer les mesures de relance monétaire.

« Des instruments macroprudentiels doivent venir compléter les mesures microprudentielles prises pour atténuer les risques pesant sur les marchés financiers, notamment en raison de la persistance des taux d’intérêt bas. Des analyses futures aideront également à mettre en lumière les problèmes et les lacunes réglementaires qui subsistent dix ans après la crise financière mondiale ».

Christine Lagarde : «réparez vos toits pendant qu’il fait beau »

D’après ce Plan d’action mondiale évoqué par Christine Lagarde, de réformes structurelles s’imposent pour relever les perspectives de croissance à moyen terme, inverser le ralentissement de la convergence des revenus, appuyer la diversification et veiller à étendre au plus grand nombre les avantages de la technologie et de l’intégration mondiale.

Il encourage également les pays à collaborer au sein d’un système commercial multilatéral, ouvert et fondé sur des règles, corriger les risques qui découlent des déséquilibres mondiaux excessifs, et s’attaquer aux problèmes communs.

Afin de déterminer les priorités, le FMI entend continuer à se pencher sur les questions de gouvernance, notamment en analysant l’impact de la qualité de la gouvernance et de la corruption sur la croissance.

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement