Connect with us

a la une

Nicole Sulu : «L’industrialisation est un passage obligé pour voir la RDC transformée»

Published

on

Nicole Sulu : «L’industrialisation est un passage obligé pour voir la RDC transformée»

La Fondatrice du Makutano est convaincue que le développement de la RDC passe par la création d’une Industrie de transformation qui permettra de créer des richesses et de l’emploi. « Aucun pays ne s’enrichit avec ses matières premières s’il ne s’en sert pas de levier de développement industriel », ne cesse de rappeler Nicole Sulu. Et de préciser : « Nos matières premières ne deviendront une force pour le pays à partir du seul moment où nous saurons les transformer et leur apporter une forte valeur ajoutée ».

Cette vision, thème de la troisième édition du Sultani Makutano qui aura lieu du 14 au 16 Septembre 2017, à savoir : Œuvrer à l’industrialisation de la RDC et en finir avec le mythe des matières premières, a été communiquée au cours de la rencontre annuelle du « Congo Milenium Business Club », réseau d’affaires de la Diaspora congolaise en France, à laquelle une délégation Sultani Makutano était l’invitée d’honneur le 7 Juillet dernier à Paris.

En présence du Vice Premier Ministre She Okitundo, et de l’Ambassadeur de RDC en France, la soirée qui a réuni plus de 300 invités, dont une soixantaine de personnes issues du monde des affaires, avait pour objectif Congolais de France de mieux comprendre le travail mené en RDC par le réseau Makutano.

Chacun sait en effet la crise économique que traverse notre pays mais trop peu se positionnent en force de proposition pour chercher des solutions. Or, c’est précisément la mission que s’est donnée le réseau Makutano.

Pour Nicole Sulu, le Congo ne peut se développer sans une plus large solidarité africaine, une solidarité constructive. pour ce, précise-t-elle, l’apport de la Diaspora est indispensable.

« La fuite des cerveaux est un drame pour l’Afrique. Nos meilleurs éléments, ingénieurs, informaticiens, médecins, etc., fuient le pays et vont chercher fortune ailleurs. Or, le pays a besoin d’eux. […] Je pense en plus que ceux qui auront su prendre une place ici, aujourd’hui, alors que tout reste à bâtir, tireront un grand bénéfice de leur choix», a-t-elle martelé.

 

D’où, l’appel lancé à ces compatriotes à rentrer en RDC afin de participer à la reconstruction de ce pays à vocation de « puissance économique régionale de premier plan ».

Pour rappel, lors des rencontres annuelles du Sultani Makutano de septembre prochain, une journée d’ateliers de réflexion et de tables rondes permettront, en plus de la journée consacrée aux échanges B2B, à de nombreuses personnalités du monde des affaires congolais ou venues d’Afrique, d’Europe et des USA d’exposer leurs points de vue, partager leurs expériences, et d’ouvrir le débat avec les participants autour des voies à emprunter pour faire émerger une industrie de transformation à forte plus-value et capable de générer les ressources dont le pays a besoin pour émerger.

Par ailleurs, la troisième édition du Sultani Makutano marquera le lancement les trophées Makutano.

 

Ces « awards », remis par un jury composé d’hommes et de femmes d’affaires congolais, et présidé par Luc Gérard, vont récompenser « à titre honorifique » cinq catégories d’acteurs économiques, afin de mettre en lumière les réussites congolaises d’ici ou d’ailleurs (inscriptions sur le site makutano-network.org).

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement