RDC : La campagne «Entre boire ou conduire, il faut choisir» lancée par Fondation Bralima et CNPR à Kinshasa
Connect with us

a la une

RDC : La campagne «Entre boire ou conduire, il faut choisir» lancée par Fondation Bralima et CNPR à Kinshasa

Published

on

RDC : La campagne «Entre boire ou conduire, il faut choisir» lancée par Fondation Bralima et CNPR à Kinshasa

C’est à partir de la place de la Gare à Kinshasa que le go de la 2ème campagne “Entre boire ou conduire, il faut choisir” a été lancée vendredi 07 Juillet 2017. La Fondation Bralima Asbl et la Commission Nationale de Prévention Routière (CNPR) vont pouvoir œuvrer étroitement, durant 60 jours, pour sensibiliser les conducteurs contre la consommation abusive de l’alcool au volant, l’une des principales causes des accidents de circulation à travers le pays.

Statistiques alarmantes

Photo de famille avec les officiels en marge du lancement de la campagne “Entre boire ou conduire, il faut choisir”. Ph. @Zoom_eco

Kinshasa, à elle seule, vient d’enregistrer 2 610 cas d’accidents de circulation en 2016 d’après Vale Manga, Directeur Général de la CNPR dont 1 311 blessés graves, 914 blessés légers, 385 décès soit 32 morts par mois. L’alcool au volant est donc l’une de causes de ces accidents.

C’est ainsi que l’édition 2017 de « Entre boire ou conduire, il faut choisir », a sélectionné au moins 50 chauffeurs de taxis à volant à gauche de la ville province de Kinshasa qui bénéficieront d’une formation, recyclage et ils seront sensibilisés sur les bonnes pratiques de conduite durant 60 jours.

Dans un 2ème volet de campagne, les taxis décorés vont circuler à travers la ville pour vulgariser le message en même temps que la Fondation Bralima Asbl va soutenir cette campagne par d’autres matériels de sensibilisation tels que de banderoles, affiches, etc.

Une cérémonie de clôture de la campagne sera organisée pour permettre à la Fondation Bralima et la CNPR de récompenser les meilleurs conducteurs qui se seront distingués par leurs comportements.

Eradiquer l’alcool au volant

M. René Kruijt prononçant son mot de circonstance.

Réputée leader des sociétés brassicoles et filière de Heineken, la Fondation Bralima Asbl et la CNPR militent ensemble pour éradiquer la conduite à l’Etat de d’ébriété ou sous influence des substances psychoactives en RDC.

Au cours de la cérémonie grandiose organisée à la Place de la Gare en présence des autorités du Gouvernement central et provincial ayant charge ce secteur, le Directeur Général de la Bralima a, dans son mot de circonstance, sensibilisé la minorité des congolais qui ne consomment pas de manière responsable l’alcool et surtout les chauffeurs à faire un choix et pas deux entre boire ou conduire.

Car, a – t – il estimé, l’alcool au volant est un risque maximum non seulement pour le conducteur mais aussi pour les usagers de la route.

Cliquez pour écouter M. René Kruijt, le Directeur Général de la Bralima 

Une caravane motorisée composée notamment de 50 taxis décorés au thème-couleurs de la campagne a circulé à travers la ville pour marquer le début de cette deuxième édition de « Entre Boire ou Conduire, il faut choisir ».

Cliquez pour écouter M. Laurent Bukasa, Secrétaire Général de la Fondation Bralima 

Des affiches et des autocollants de sensibilisation ont été distribués tout au long de l’itinéraire qui a eu pour point de chute : la Place des évolués.

Zoom Eco

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :