Connect with us

a la une

RDC : Nestlé ferme ses portes pour 3 raisons !

Published

on

RDC : Nestlé ferme ses portes pour 3 raisons !

Le phénomène «Lufu», l’Inflation et l’effritement du Pouvoir d’achat des congolais moyens. Voilà, les trois raisons qui ont concouru, à fort pourcentage, à la décision de Nestlé Congo SA de fermes ses portes en RDC au 30 Janvier 2018. D’après la version de la Direction Générale communiquée à l’ANAPI, cette situation a occasionné des pertes successives pendant plus de 3 ans pour un coût d’investissement prévisionnel de 22 336 880 USD. Plus de 120 employés se retrouvent sans emplois.

Si Nestlé ferme ses portes, rassure son Directeur Général, elle ne quitte cependant pas le RDC. Il s’agit simplement du business model de la société qui change. Cela signifie que ses produits et son réseau de distribution demeurent les mêmes qu’avant.

Toutefois, l’ANAPI apprend avec regret cette annonce de la fermeture de la Société Internationale Nestlé Congo SA lève un pan de voile sur le contenu de leur entretien de ce lundi 4 Décembre 2017.

« De cet entretien, il a été retenu que ce n’est pas pour des raisons de contrôles tracassiers, ni des raisons fiscales, encore moins des raisons parafiscales que Nestlé a pris la décision de quitter la RDC. […] Nous avons également appris que cette décision a été prise au niveau du Groupe Suisse, et ce en raison du faible volume d’affaires réalisé depuis bientôt 3 à 5 ans », a révélé le Directeur Général de l’ANAPI, Anthony Nkinzo dans un Communiqué officiel sanctionnant cette rencontre.

Si la situation socio-économique du pays est un réel handicap à la bonne marche du business de Nestlé Congo SA, le phénomène « Lufu » demeure un véritable tsunami pour l’économie de la RDC. L’industrie congolaise en est victime.

« Le marché transfrontalier de Lufu demeure la plaque tournante des activités d’importation qui plombent l’industrie locale (brassicole, agro-industrielle, etc.) Le caractère poreux de la frontière côté congolais contribue sensiblement à l’entrée frauduleuse des produits importés et vendus sur le marché à moindre coûts mais très prisés par la population, peu importe leur qualité », commente un analyste.

A LIRE (Top Congo) : Nestlé Congo ferme boutique, difficile accord syndical 

Bien plus, les conditions de sortie des agents y compris leurs indemnités est un problème à régler avec l’appui du Gouvernement afin de désengager ce personnel de Nestlé Congo SA conformément aux lois de la République.

Pour rappel, Nestlé s’est établie en RDC depuis plusieurs années. Et en 2009, avec l’accompagnement de l’ANAPI, elle a décidé d’investir avec une usine de reconditionnement du produit Maggi, créant plusieurs emplois directs et indirects et a procédé à l’inauguration de sa nouvelle ligne de conditionnement du lait NIDO Essentia NutriPAK en date du 18 Août 2015 à l’usine située au quartier Kingabwa dans la Commune de Limete.

La Direction Générale de l’ANAPI recevait à son Cabinet de travail, Messiers Erkan KONAK et Clarel NETA, respectivement Counrty Manager et Country Controller de Nestlé Congo pour des amples informations sur ce sujet. Cette rencontre s’est inscrite dans le cadre de sa mission d’accompagnement des investisseurs établis en RDC.

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :