Connect with us

a la une

RDC : Perenco optimise sa production offshore à 5 000 barils par jour !

Published

on

Le groupe Perenco entend optimiser son exploitation pétrolière offshore en 2018. Son nouvel appareil de forage nommé « Nuada » a été inauguré par le chef de l’Etat, Joseph Kabila, samedi 10 Février 2018 à Muanda. Cet investissement de 70 millions USD permettra à la société de réaliser 11 interventions sur des puits existants. Objectif : remonter la production de ces champs de plus de 5 000 barils par jour. En clair, sa production pourrait passer de 22 000 barils par jour à 27 000, soit environ 2 millions de barils supplémentaires pour cette année.

Depuis le renouvellement, en Octobre 2017, de sa Convention offshore pour une durée de 20 ans, Perenco s’est engagée dans la dynamique des investissements pour des équipements plus performants et adaptés à l’évolution de la technologie devant lui assurer une production optimale. D’après son directeur général, Nuada n’est qu’un premier investissement de la série qui va s’intensifier dans les prochains mois et années.

« Nous sommes là depuis longtemps aux côtés de l’Etat congolais et nous serons là pour encore très longtemps ! Car, nous croyons en la RDC, en notre personnel ici représenté et nous croyons au territoire de Muanda », a déclaré M. Adrien Broche lors de la cérémonie inaugurale de la nouvelle plateforme de forage.

Nuada est  capable de travailler dans des eaux très peu profondes variant du bassin entre 30 et 3 mètres sans aucun risque d’enlisement. Il est décrit comme un rig de type jack up possédant 3 pates d’une hauteur de 100 mètres. En largeur, il mesure 40 mètres et en longueur 80 mètres. Donc, cet appareil moderne peut ainsi réaliser des forages pour trouver des réservoirs pouvant se trouver jusqu’à 10 km de profondeur.

A en croire M. Adrien Broche, « Il a une capacité de levage supérieur à 200 tonnes permettant de remonter plus de 2 500 mètres de vieux équipements. Il va également réaliser des forages déviés à partir de ces puits pour aller chercher de meilleures zones de production dans des réservoirs difficiles à produire ».

Grâce à cette première campagne du Nuada, Perenco est rassuré d’avoir prolongé la vie des champs pétroliers, consolidé sa présence en RDC et dans le territoire de Muanda.

Dans les prochains mois, elle annonce l’installation d’une nouvelle plate-forme en mer, nommée Fololo 2 pour électrifier certaines installations et mettre en place des installations de pompage immergées devant redonner une deuxième jeunesse à des puits déclinants.

Par ailleurs, la cartographie actuelle des hydrocarbures indique que 24 des 26 provinces de la RDC regorgent des gisements à indice prouvé. Ce qui a conforté le Ministre des Hydrocarbures, Aimé Ngoy Mukena, à commenter que « les Congolais ignorent qu’ils habitent sur l’un des vastes réservoirs pétroliers du monde ». Et ce, avant d’annoncer le démarrage de la production dans d’autres bassins pétrolifères au cours de cette année.

Pour rappel, la zone maritime de Muanda est en exploitation depuis 1972. D’abord par Chevron en  on-shore et Total-Fina en offshore. Ensuite, depuis 2000 par le groupe Perenco en on-shore puis 2004 en offshore. La signature de l’Avenant 8, validée par ordonnance présidentielle, renouvelant de 20 ans la durée de la convention d’exploitation offshore en faveur de Perenco moyennant 1,5 milliards USD, a été fortement décriée par la société civile.

 Zoom Eco

A RE(LIRE) :

RDC : Pour 1,5 milliard USD, l’Etat signe un Avenant avec PERENCO !

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :