Connect with us

a la une

Eric Mboma : « 16 sociétés sont intéressées à œuvrer dans le secteur des assurances »

Published

on

Eric Mboma : « 16 sociétés sont intéressées à œuvrer dans le secteur des assurances »

C’est au moins 16 sociétés qui ont manifesté leur intérêt à entreprendre dans le secteur des assurances « libéralisé » en Rd Congo. Le Directeur Général de l’Autorité de Régulation et de Contrôle des Assurances (ARCA), Eric Mboma l’a révélé dans une interview accordée à Thomas Wilson de Bloomberg.

Si cela fait suite à l’appel à manifestation d’intérêts lancé au mois de Juin dernier, Eric Mboma s’est refusé de dévoiler l’identité de ces entreprises qui ont toutes déposées leurs lettres d’intention.

Le Régulateur national des assurances s’apprête donc à adresser des demandes formelles à ces entreprises au courant de ce mois Août en même temps qu’il prévoit l’attribution des licences au quatrième trimestre de cette année.

En dépit du retard connu dans la mise en œuvre du nouveau Code des Assurances en RDC, l’ARCA s’emploie à ouvrir, pour la première fois, une industrie dont la taille du marché est estimée à 500 millions de dollars par année pour les investisseurs. Et dans ce marché libéralisé, la concurrence pourrait être un catalyseur de la croissance économique.

« Cela nous permettra d’étendre l’écosystème financier en RDC et de créer le genre d’environnement dans lequel les investisseurs peuvent se sentir bienvenus parce que vous leur donnez plus d’options », a déclaré M. Mboma.

Au sujet de l’avantage potentiel pour la liquidité financière nationale, l’ARCA compte sur l’exigence de la nouvelle Loi qui veut que les compagnies d’assurance tiennent 25% du total des primes au Congo. Néanmoins, pour que le secteur réussisse, Eric Mboma est d’avis que la RDC devrait également trouver de nouvelles façons pour les assureurs de déployer cet argent.

« Nous devons ouvrir le marché, créer les conditions et, en parallèle, commencer à ouvrir de nouvelles plates-formes pour les investisseurs, par exemple une bourse de valeurs très bas », a-t-il déclaré.

Si la Rawsur détenue par le Groupe Rawji et visiblement intéressée à œuvrer dans ce secteur est d’accord avec les prévisions d’ARCA, elle estime cependant que les assureurs, les courtiers, le régulateur et le gouvernement devront tous jouer leur rôle pour s’assurer que cette industrie congolaise d’assurance réussisse.

Après les mines, le prochain boom sera celui des assurances. Les nouvelles compagnies souhaitent exploiter le potentiel intact de la RDC caractérisé par un marché vierge avec une population de plus de 70 millions.

L’Etat congolais, à travers l’ARCA, ne ménage aucun effort pour veiller non seulement à préserver les intérêts du peuple mais aussi à garantir un meilleur lancement de ce marché en RDC.

Zoom Eco

A RE(LIRE) :

RDC : ARCA réceptionne des lettres d’intention dès ce 30 Mai 2017

Copyright © 2012-2018 ZoomEco. Designed by Overlook