Patient Saiba : « le port sec de Kasumbalesa sera un véritable hub d'affaires » | Zoom Eco
Connect with us

a la une

Patient Saiba : « le port sec de Kasumbalesa sera un véritable hub d’affaires »

Published

on

Le directeur général de l’Office de gestion du fret multimodal (Ogefrem), Patient Saiba Tambwe est convaincu que le Port sec de Kasumbalesa, dont les travaux de construction viennent d’être lancés par le chef de l’Etat ce vendredi 1er juin 2018, sera un véritable Hub d’affaires. Ce port sec devra servir de trait d’union entre plusieurs Communautés économiques régionales et partant, renforcer la position stratégique de la RDC.

« Afin de jouer ce rôle, le Port Sec de KASUMBALESA disposera d’une capacité installée de 30 millions de tonnes par an  de fret manipulé ; d’une capacité de stationnement d’au moins 1 500 camions avec des aires de repos suffisantes pour les transporteurs ; d’une capacité de dédouanement de plus de 2 500 camions par jour avec une moyenne de traitement de plus ou moins deux heures par camion-remorque ; et, d’une capacité d’entreposage en carburant allant jusqu’à 40 millions de litres », a indiqué le patron de l’Ogefrem.

Le même projet prévoit également la construction d’un Pipeline allant de Kasumbalesa à Kolwezi, via Lubumbashi et Likasi. Afin de remplir efficacement toutes ces fonctions, a insisté Patient Saiba, le Port Sec en construction sera un terminal connectant à la fois le chemin de fer et les routes, permettant ainsi un mouvement harmonieux entre ces deux modes de transport, et s’imposant comme une initiative innovante en Afrique Sub-saharienne.

Et d’ajouter : « c’est dans cette optique que le président de la République a levé l’option d’élargir la route nationale N°1, sur l’axe Kasumbalesa – Lubumbashi, qui deviendra une autoroute afin de fluidifier le trafic. Cette route sera dotée d’un design fournissant les meilleures fonctionnalités modernes, à faible impact environnemental, tout en veillant au souci prioritaire de la libre circulation et de la sécurité du trafic routier et du fret. »

Dès lors, faudrait – il constater, l’incorporation des solutions les plus avancées, le Port Sec et la nouvelle autoroute nationale à construire, avec les infrastructures auxiliaires, … constituent ces meilleures facilités des activités du commerce de l’Afrique australe au départ de la RDC.

Une démarche qui s’inscrit dans la vision de converger, dans l’avenir, toutes les routes vers Kasumbalesa.

A RE(LIRE) : quatre effets socio-économiques attendus du port sec de Kasumbalesa !

« D’une durée globale de réalisation estimée à 36 mois, ce projet sera implémenté par phases, la première d’entre elles étant l’aménagement d’une aire de stationnement opérationnelle d’ici trois mois », a révélé le directeur général de l’Ogefrem.

Coût global des travaux : 300 millions de dollars américains dont 147 millions de dollars sont financés par le gouvernement congolais à travers l’Ogefrem.

Gérard KANGOMBE | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :