Connect with us

a la une

RDC : ANAPI préconise huit mesures pour booster les filières café-cacao !

Published

on

L’Agence nationale de promotion pour l’investissement (ANAPI) a préconisé huit mesures pour booster les filières café-cacao en Rd Congo. Ces suggestions ont été faites dans le cadre des travaux de réflexion du Forum Expo Café-Cacao qui se sont déroulés récemment à Kinshasa. Elles portent sur la sécurité juridique et judiciaires des investissements caféières et cacaoyers en RDC. Thème sur lequel le directeur général de l’ANAPI, Anthony Nkinzo a axé sont intervention.

Participant en tant que co-organisateurs du Forum Expo Café-Cacao, l’ANAPI a pris une part active aux journées de réflexion et à l’exposition, autour des enjeux liés à la relance des filières de l’industrie du Café et du Cacao en RDC.  Anthony NKINZO, directeur général de l’ANAPI a estimé qu’il est important de tenir compte des recommandations (ci-dessous) afin d’assurer le développement et une promotion cohérente et transparente de la filière café-cacao :
1. Renforcer la sécurité et la protection des investissements tout le long de la chaîne de valeur des filières café-cacao;
2. Étendre l’implantation des Tribunaux de commerce et autres structures de facilitation et d’encadrement des investisseurs et des investissements dans les aires de production des café-cacao ;
3. Améliorer les réseaux de transport et de communication entre les centres de production et de communication ;
4. Suppression des taxes abusives à l’exportation notamment par l’observance stricte du Code Agricole, notamment les prescrits de l’article 73 qui stipulent : « les redevances et frais en rémunération des services rendus par les organismes publics intervenant aux postes frontaliers ne peuvent dépasser 0,25% de la valeur des produits exportés ;
5. La contrepartie des taxes et redevances à payer dans les filières doivent être effectives et équitables aux services rendus;
6. Paiement de la dette intérieure pour canaliser les fonds vers le secteur;
7. Inciter le secteur bancaire à développer un crédit adapté au secteur agricole;
8. Le renforcement de la formation dans le secteur agricole.
Ces suggestions ont été toutes versées dans l’ensemble des recommandations formulées par les acteurs intervenants dans ces filières , à travers les différents ateliers après avoir avoir relevé les principales contraintes. Ces recommandations pertinentes ont été, par la suite, approuvées en plénière avant d’être rendues publiques au cours de la cérémonie de clôture que vient de présider le ministre d’Etat à l’Economie nationale, Joseph Kapika.

A RE(LIRE) : Forum Expo café-cacao, voici les recommandations sériées en quatre axes !

Le Forum Expo café-cacao a réuni, 72 heures durant, les membres du gouvernement central, provincial, députés et sénateurs, les corps diplomatiques, les centres de recherche, les entreprises publique et privées, les universitaires, les chambres patronales et la presse.
Tous ces participants se sont accordés qu’il était impératif de déboucher sur la mise en œuvre des recommandations afin de présenter des résultats probants lors de la seconde édition.
Emilie MBOYO | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :