Connect with us

a la une

RDC : climat des affaires, cap sur l’exécution des recommandations des enquêtes d’impact et de satisfaction

Published

on

Après trois jours de restitution, d’échanges fructueux et de validation des résultats des enquêtes d’impact et de satisfaction effectuées sur les cinq indicateurs relatif à l’amélioration du climat des affaires en RDC, le cap vient d’être mis sur la mise en oeuvre des recommandations pertinentes. L’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANAPI) et les parties prenantes se sont engagées pour la réussite de ce processus.

Pour améliorer la position de la République sur chaque indicateur Doing Business, il ressort de ces recommandations que l’Etat doit tout faire pour vulgariser auprès des administrations les critères d’évaluation des services du Doing Business pour une appropriation efficace. Il devra également associer les administrations dans l’évaluation régulières des réformes qui sont appliquées par elles et dégager les faiblesses afin de les corriger ; et, œuvrer à l’amélioration des conditions de travail des acteurs de la Justice.

En outre, les parties prenantes ont convenu de la nécessité d’améliorer la qualité, la fiabilité et l’analyse des données. D’où, l’urgence de mettre en oeuvre un système d’exploitation statistique des données collectées et des résultats des enquêtes  réalisées. Mais aussi de mener régulièrement des enquêtes pour se rendre compte du niveau d’application des réformes, valider les rapports d’enquête avec les délégués des secteurs publics et ceux des secteurs  privés concernés et communiquer aux autorités les résultats y relatifs.

Les travaux de ces experts se sont déroulés au restaurant Zamani à Kinshasa Gombe. Ils ont été animés par le sous-directeur au climat des affaires de l’ANAPI, M. Freddy Mputakete, sous la supervision de la directrice générale adjointe, Madame Rose Dorée Bokeleale.

A RE(LIRE) : climat des affaires, l’ANAPI valide les résultats de l’enquête de satisfaction des réformes

En rappel, les enquêtes effectuées entre mai 2017 et fin mars 2018 ont visé cinq indicateurs relatifs à l’amélioration du climat des affaires.

Le premier concerne la création d’entreprise au Guichet unique dont cinq réformes ont été opérées avec un taux d’exécution de 83% d’exécution  totale des mesures. Il est suivi de l’indicateur “Transfert de propriété” où six réformes opérées ont connu un taux d’exécution de 50% d’exécution.

Quant au Permis de construire, les neuf réformes entreprises ont été exécuté à 44%. De son côté, l’indicateur “Commerce Transfrontalier” a dégagé un taux de 71% d’exécution totale des mesures fondées sur sept réformes. Et l’indicateur “Raccordement à l’électricité Moyenne Tension” a, pour sa part, enregistré un taux de mise en oeuvre de 60% sur les cinq réformes opérées.

Sur l’ensemble des réformes mises en oeuvre en rapport avec les cinq indicateurs, les enquêteurs ont constaté des moyennes se situant à 62% dans la ville de Kinshasa. Donc, des efforts sont à fournir davantage pour attirer de plus en plus les investisseurs en RDC.

Michel EFAKA | Zoom Eco

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :