Connect with us

a la une

RDC : En 100 jours, Lumeya pose les bases de la lutte contre la corruption aux Affaires foncières  

Published

on

RDC : En 100 jours, Lumeya pose les bases de la lutte contre la corruption aux Affaires foncières  

Les 100 premiers jours de sa prise de fonction à la tête du Ministère des Affaires Foncières, LUMEYA DHU MALEGHI s’est investi à poser les bases de la mobilisation accrue des recettes, du combat contre la fraude et la corruption, tout en entamant le début de la modernisation des outils  et services de son ministère.  Objectif : renflouer les caisses de l’Etat, poursuivre avec la réforme foncière, mettre fin à l’occupation anarchique, aux constructions anarchiques et faire appliquer la Loi foncière dans toute sa rigueur.

De la communication officielle du Ministère parvenue à Zoom Eco, nous revenons sur l’un des principaux axes concernant la mobilisation des recettes et la modernisation des services.

Recettes canalisées

Même si les chiffres n’ont pas été révélés, les recettes des services du Ministère des Affaires Foncières qui étaient presque minorées et s’évaporaient suite au détournement et à la corruption, commencent à être canalisées aujourd’hui utilement dans la caisse de l’Etat.

Selon le Ministère, ce résultat est le fruit d’une longue tournée de sensibilisation effectuée par le Ministre LUMEYA auprès des agents de différents services de son administration (circonscriptions foncières de Gombe-Ngaliema, Barumbu, Bandalungwa-Kasa-Vubu, NDjili, Nsele-Maluku,  Mont-Ngafula, Limete-Matete y compris le secrétariat général ainsi que l’école nationale du cadastre et titres immobiliers) où il n’a cessé d’appeler à lutter efficacement contre la corruption, le détournement de deniers publics.

Sécurisation des Titres fonciers

L’autre aspect concerne la relance du projet de numérisation du Cadastre et la sécurisation des Titres fonciers et immobiliers grâce au projet Congo Check et Télé Conseil Congo. Ce dernier a favorisé l’autorisation de la délivrance de la CARTE DE PROPRIÉTAIRE SECURISEE BIOMÉTRIQUE pour stocker toutes les informations liées au certificat d’enregistrement. Une première dans l’histoire du Ministère des Affaires Foncières.

Une action qui, selon le Ministère, se conforme à la vision du chef de l’état, à savoir « la révolution de la modernité ». 

Prime de rétrocession rétablie

Avec le projet de numérisation du cadastre et la sécurisation des  titres fonciers et immobiliers, apprend – t – on, le social des agents est réellement pris en compte. Amputés des années durant de la rétrocession du pouvoir public suite au faible taux de mobilisation des recettes, les agents ont commencé à percevoir la prime trimestrielle.

Ce qui cadre avec l’une des missions essentielles confiées à ce Ministère par le Gouvernement à savoir, l’amélioration des conditions sociales des agents.

Des sanctions exemplaires

Pour rompre avec le passé dans l’objectif de combattre la corruption, réinstaurer l’ordre et la discipline afin d’assurer un bon climat favorable à la mobilisation des  recettes, le Ministre Lumeya a posé les jalons pour enrayer l’impunité. Il a suspendu quelques Hauts fonctionnaires notamment pour manquement grave, soupçons de détournements. Et ce, en attendant la fin des enquêtes initiées.

A en croire le Ministère, il s’agit des  Conservateurs des Titres Immobiliers, des Chefs de Division du cadastre et des Chefs de Bureau de Kinshasa Gombe, de certains Conservateurs de l’ex Grand Katanga aussi que du Conservateur de Bukavu au Sud-Kivu.

Sur le plan administratif, pour stopper le coulage des recettes, certaines mesures disciplinaires ont été également prises : C’est le cas de « l’interdiction à tout agent de l’Etat de s’attribuer la qualité de mandataire dans les opérations foncières et immobilières ». Qualité réservée aux seuls avocats et agents immobiliers.

Par ailleurs, le Ministre Lumeya n’a pas manqué d’initiatives pour habiller le « nouvel homme selon la nouvelle politique ». C’est dans ce cadre qu’il a doté les Conservateurs des titres fonciers et immobiliers, les géomètres et arpenteurs de l’ensemble du pays d’une tenue officielle de travail.

Cette nouvelle tenue, apprend-on, constitue un signe distinctif et revêt d’un caractère de dignité et de prestance  pour leur sécurité.

Il a été également signalé le début de travaux de réhabilitation et de construction de certaines circonscriptions foncières.

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement