Connect with us

a la une

RDC : Fallait-t-il payer à la RTNC pour obtenir le Live du « dialogue bis » ?

Published

on

Au-delà des considérations politiques, Zoom Eco recourt au Décret n°09/62 du 03 décembre 2009 fixant les statuts d’un établissement public dénommé Radio-Télévision Nationale Congolaise « RTNC » et tente d’apporter de l’éclairage sur la nécessité d’une obligation financière pour la retransmission en direct des débats du « Dialogue politique bis ».

Au regard de son objet social, la RTNC a pour vocation d’assurer le service public de radiodiffusion et de télévision. L’article 4 du décret précité stipule : « […] elle est chargée notamment de réaliser la couverture des activités politiques, économiques et sociales […] »

Dès lors qu’il s’agit d’une activité politique d’intérêt national se trouvant dans son champ d’application, ce service public se trouve dans l’obligation d’aménager son programme afin d’en assurer la couverture. Ce, après avoir évalué les aspects techniques, programmatiques (temps d’antenne), matériels, humains et bien entendu engager les petits frais que cette production engage.

Toutefois, la RTNC serait obligée de tenir compte de son équilibre financier afin de ne pas occasionner la perte des ressources d’exploitation découlant de son activité courante. Car, devant couvrir les dépenses contraignantes (charges d’exploitation, personnel, y compris toutes autres charges financières comme celles liées à des telles retransmissions).

LIRE AUSSI : Cinq choses à savoir sur les statuts de la RTNC

Et donc, pour obtenir la retransmission des débats politiques autour de la CENCO, les acteurs politiques et les médiateurs devraient d’abord s’accorder sur le principe avant de solliciter les temps d’antennes.

Si cette option était approuvée, la RTNC aurait pu assurer le Live sans exiger le paiement d’une quelconque facture de prestation au Gouvernement et/ou à la CENCO. Il n’en est pas le cas d’autant plus que le principe de la retransmission a été recalé, selon la médiation, pour garantir la sérénité et assurer la qualité des débats politiques.

Au regard de sa vocation professionnelle et économique, la RTNC ne peut pas vendre ses prestations à l’Etat congolais dont elle est un démembrement. Attention ! S’il s’agit de la retransmission d’une activité politique fait-privé comme le Congrès d’un Parti Politique (de la MP et/ou de l’Opposition), un contrat de prestation doit être conclu et une facture doit être payée à la RTNC.

Zoom Eco

Télécharger ici : Le Décret n°09/62 du 03 décembre 2009 fixant les statuts de la RTNC

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :