Connect with us

a la une

RDC : La situation financière de l’OCC en chiffres

Published

on

RDC : La situation financière de l’Office Congolais de Contrôle en chiffres

La situation financière de l’Office Congolais de Contrôle (OCC) est en voie d’être stabilisée. Selon le Directeur Général, Risasi Tabu, les indicateurs de gestion qui étaient jadis à leurs niveaux les plus bas virent reprennent de l’ascenseur. Et ce, grâce au concours d’un personnel engagé dans cette dynamique de redressement.

La cérémonie de présentation des membres du Conseil d’Administration au personnel de l’OCC rapporté par l’ACP, aura été l’occasion propice pour glaner quelques chiffres indiquant la santé financière de cette entreprise du portefeuille.

A leur avènement, l’ardoise de contentieux vis-à-vis du personnel affichait environs 27 024 505 328 de CDF  de décompte final des retraités et des décédés, 25 124 500 741 de CDF des arriérés de salaires, 1 998 755 877 CDF des syndicats, sans parler des avantages socio-conventionnels.

De son côté, la trésorerie affichait un solde déficitaire, avec des arriérés d’impôts non déclarés ni versés, des arriérés des taxes parafiscales INSS, INPP, ONEM non déclarés ni versés datant de plusieurs années. A cela s’ajoute un effectif du personnel pléthorique et non maitrisé ainsi que des nombreux contrats léonins privant l’office de ses ressources.

Le Président du Conseil d’administration, Placide  Tshisumpa Tshiakatumba, a annoncé que le budget de l’entreprise a été ramené à la hausse passant de 151 989 551 à 213 919 450 USD, dégageant ainsi un crédit additionnel de 61 929 899 USD.

L’OCC compte à ce jour 5 362 agents dont 4 008 hommes, 1 264 femmes et 381 retraités. Ces effectifs ont été révélés par le Directeur administratif, Bernard  Yumembudi.

A l’OCC, il est clair que la réussite des objectifs fixés ne peuvent se réaliser que dans un climat de parfaite communion entre la tutelle, la Direction Générale et la délégation syndicale et tous les agents et cadres.  A en croire M. Tshisumpa, la signature des contrats de performance  poursuivait avec comme objectif de l’éradication  de la fraude et de la bonne exécution du budget 2017.

Le Conseil d’administration et la Direction Générale a visiblement remis le personnel au travail afin d’apporter des réponses urgentes aux  difficultés conjoncturelles que  traverse l’OCC.

De cette action solidaire et efficace, l’entreprise attend avoir les moyens de leur politique pour assurer notamment le paiement régulier des salaires, investir dans les laboratoires, doter l’office des bâtiments propres pour abriter ses structures, informatiser la gestion, payer les décomptes finals des retraités et des décédés et combattre rigoureusement les antivaleurs.

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :