Connect with us

a la une

RDC : Lac Tanganyika face au défi de la pêche industrielle !

Published

on

La production annuelle du Lac Tanganyika est d’environ 20 000 tonnes de poissons alors que son potentiel est estimé à 450 000 poissons par an. Ces statistiques officielles prouvent que Tanganyika est sous – exploité. Par manque d’infrastructures industrielles de pêche laissant la place aux pêcheurs artisanaux sous-équipés, les poissons meurent de vieillesse, à défaut d’être péchés par les pays voisins (Burundi, la Tanzanie, la RDC et la Zambie).

Des voix s’élèvent pour  plaider en faveur de l’implication du Gouvernement dans l’exploitation d’une pêche industrielle, sur le lac Tanganyika, afin d’améliorer la production nationale.

Il y a lieu pour l’Exécutif national de mettre en œuvre le Programme de relance la production piscicole existant depuis des années dans les tiroirs du Ministère de l’Agriculture, Pêche et Elevage. Cette stratégie consistait à notamment à moderniser les équipements et les matériels de pêche et à promouvoir la pêche semi-industrielle.

Ensuite, il sera question de faire l’état des lieux et mener une étude de relance des pêcheries existantes dans le cadre d’un partenariat public-privé. Sans oublier l’encadrement et la formation des pêcheurs aux techniques nouvelles de pêche durable préservant les ressources halieutiques et de conservation.

En outre, il y a nécessité d’améliorer le système d’approvisionnement et de distribution des intrants, de promouvoir la pisciculture, ainsi que d’implanter des centres d’alevinage ou bassins de reproduction des espèces halieutiques.

D’après le Directeur des pêches au Ministère de l’Agriculture, François Gayo Lemba, qui faisait le point des activités menées par l’Autorité du Lac Tanganyika (ALT), le Projet d’Appui à l’aménagement intégré du lac Tanganyika (PRODDAP) financé par la Banque Africaine de Développement a formé plus de 3 000 pêcheurs, mis en place quatre vedettes de surveillance du Lac, et construit dans la partie congolaise du lac quatre débarcadères de la dernière technologie à Uvira, Fizi, Kalemie, Moba.

L’Autorité du Lac Tanganyika une institution permanente créée pour la gestion durable du Lac Tanganyika et ratifiée par les États membres dont le Burundi, la Tanzanie, la RDC et la Zambie, a pour objectifs la conservation et la protection des ressources halieutiques et  la biodiversité du lac Tanganyika.

Elle lutte également contre la pollution des eaux, la sédimentation et la dégradation de l’environnement de l’écosystème du lac Tanganyika. En RDC, ce projet avait son siège à Kalemie et a exécuté sur le terrain plusieurs ouvrages portant sur le bien-être de la population. 

Pour rappel, le potentiel halieutique de la RDC est estimé plus à 700 000 tonnes de poissons par an, et les besoins en consommation intérieure sont évalués à quelque 500 000 tonnes. Entre-temps, le pays importe plus de 150 000 tonnes de poissons par an. Contraste, le Lac Tanganyika demeure le deuxième lac le plus poissonneux du monde, après le lac Baïkal en Russie.

Zoom Eco

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2012-2018 ZoomEco. Designed by Overlook