Connect with us

a la une

RDC : l’ANAPI encourage la formalisation des projets innovants des jeunes entrepreneurs

Published

on

L’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANAPI) encourage la formalisation des entreprises et le renforcement de capacités des jeunes entrepreneurs. Elle l’a fait dans le cadre d’une matinée organisée le mardi 7 août à son siège à Kinshasa. C’était en collaboration avec l’incubateur d’entreprises Dellions.

En effet, cette activité a permis à l’ANAPI d’informer les jeunes entrepreneurs sur les multiples incitations accordées, de sensibiliser les PMEs, particulièrement celles créées par les jeunes entrepreneurs, sur les réformes initiées relatives à l’indicateur Création d’entreprise.

D’après Anthony Nkinzo, le Directeur général de l’Anapi, cette journée trouve son sens en ce qu’elle permet de booster les PMEs de manière à créer une vraie classe moyenne en RDC. Entre-temps, l’Anapi entend ménager aucun effort pour poursuivre le plaidoyer de la promotion des écoles des filières de métiers en vue de la formation des maçons, menuisiers, peintres, …, qui, normalement, devraient être développées.

« Les investisseurs sont là certes, mais pour cela, la politique en terme d’éducation universitaire doit être claire, définie, accessible et qui réponde au vrai besoin de développement de notre pays», a-t- il estimé.

 

Le Chef de l’Etat a fait de la promotion de l’entreprenariat des jeunes une priorité, le gouvernement met en oeuvre des réformes structurelles importantes dans le but d’annihiler ce paradoxe qui existe entre d’énormes ressources potentielles dans divers secteurs d’activités et un taux d’investissement encore très faible, une prédominance des activités de négoce en lieu et place des investissements productifs.

Dellions, l’un des acteurs ayant palpé du doigt l’effectivité de la réforme sur l’indicateur Création d’entreprise a décidé de formaliser les projets innovants sélectionnés à travers l’incubateur KOLISSA.

«Bien au-delà de ces 15 projets, la réflexion de Dellions va plus loin. Et nous pensons que ce premier ballon d’essai va nous permettre, dans les semaines à venir, de lancer un autre concours qui va permettre d’identifier 25 meilleurs projets de jeunes à travers toute la ville de Kinshasa. Il s’agira également de booster l’entreprenariat féminin ainsi que les séniors et pré-retraités», a déclaré le Directeur général de cet incubateur, Michel Kahasha.

Équity Bank s’est fixé l’objectif de lancer, chaque année, une centaine d’entreprises à travers le pays. D’après son Directeur général, Célestin Mukeba, l’accompagnement d’Equity Bank donne un accès au financement pour investir, transformer et surtout se déployer à travers le pays.

«Nous mettons à disposition de ces entrepreneurs toute notre batterie de conseillers pour leur montrer comment ils peuvent travailler avec les institutions financières, leur clientèle et apporter de la valeur ajoutée au niveau de la société. Le crédit est plutôt le dernier élément intervenant dans la relation avec un partenaire», a – t – il insisté.

Abondant dans le même sens, le Directeur général de l’ANAPI a fait un plaidoyer clair pour que les banques puissent croire et accompagner les PMEs en respect des règles. Car, soutient-il, c’est par les PMEs qu’un vrai developpement durable passe.

Au demeurant, l’Etat congolais est appelé à adapter le système éducatif à l’entrepreneuriat. Aussi, devrait-il entamer un processus de création d’un fonds spécial pour l’entreprenariat et l’emploi des jeunes, à favoriser l’apprentissage par la création des écoles de métier à travers toutes les provinces de la République, ainsi qu’à implanter des incubateurs  en faveur des jeunes potentiels promoteurs des projets.

Cette activité s’est inscrite dans la continuité des journées portes ouvertes organisées par l’ANAPI, du 01 au 03 mars dernier.

Michel EFAKA | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :