Connect with us

a la une

RDC : l’ARCA engage la SONAS dans le processus de mise en conformité

Published

on

La Société nationale des assurances (SONAS) est engagée dans le processus de mise en conformité. Elle s’apprête à déposer, auprès de l’Autorité de régulation et de contrôle des assurances (ARCA), le dossier de régularisation pour obtenir son autorisation de fonctionnement dans le nouveau marché des assurances libéralisé.

La question était au centre d’une séance de travail, ce mercredi 11 juillet 2018, entre le régulateur et cette société commerciale qui, jadis jouissait du monopole du secteur des assurances en RDC.

«Ces échanges ont porté sur ce processus de mise en conformité. Et la SONAS déposera, dans les jours qui viennent, un dossier de demande de régularisation de son autorisation», a indiqué Alain Kaninda, directeur général intérimaire de l’ARCA.

Le DG ai de l’ARCA, Alain Kaninda répondant aux questions des journalistes.

En effet, le Code des assurances exige à toutes les sociétés désireuses d’opérer dans ce secteur en RDC à pouvoir se conformer aux dispositions pertinentes prévues dans son article 509. C’est à ce titre que la SONAS, bien qu’existant avant la promulgation de ce Code, s’est voit obligée de déposer, auprès l’ARCA, une demande de régularisation afin de pouvoir continuer à fonctionner dans le secteur des assurances libéralisé.

Pour l’ARCA, ce type de séances de travail avec les sociétés, avant qu’elles ne déposent leurs demandes d’agrément respectives, est d’une importance capitale d’autant plus qu’il lui permet de fixer clairement, à leur attention, des aspects spécifiques abordés au niveau du Code des assurances mais également au niveau du règlement pour des orientations précises.

Avec cet éclairage, la directrice générale intérimaire de la SONAS, Carole Agito promet de s’y atteler pour pouvoir apprêter un bon dossier.

«Nous sommes venus en tant qu’opérateur du secteur des assurances. Comme vous le savez, la SONAS est la seule compagnie qui fonctionne dans ce secteur en RDC. Nous avons l’obligation de nous conformer à la Loi qui nous demande de régulariser notre dossier en déposant une demande formelle auprès de l’ARCA », a – t – elle ajouté.

A la question de savoir si la société qu’elle dirige est actuellement en mesure de faire face à la concurrence, Carole Agito s’est voulu rassurante : «la SONAS est prête. Nous nous y préparons depuis avant la promulgation de la Loi et nous continuons d’y travailler. »

A RE(LIRE) : ARCA, échange fructueux avec des opérateurs d’assurances !

L’ARCA maintient le cap, a indiqué Alain Kaninda. Elle est déterminée à mettre en place un marché ayant des fondamentaux forts, un marché financier nouveau et dynamique. Raison pour laquelle, en mars dernier, elle avait reçu les nouveaux opérateurs désireux d’œuvrer dans le secteur des assurances en RDC.

“L’objectif est de leur faire comprendre les points essentiels sur lesquels l’ARCA tient notamment les matières de gouvernance, d’organisation et de respect des normes internationales établies”, a insisté Alain Kaninda.

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

Sur le même sujet :

RDC : ARCA désormais prête à agréer les sociétés d’assurances !

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :