Connect with us

a la une

RDC : port sec de Kasumbalesa, le projet s’évalue à 300 millions USD !

Published

on

L’Office de gestion du fret multimodale (Ogefrem) et Rail and road Africa (RRA) de l’Afrique du Sud viennent de signer, ce vendredi 11 mai 2018 à Lumbumbashi, un contrat de partenariat. Celui – ci porte sur le financement, la construction, le développement, l’exploitation et la maintenance du port sec de Kasumbalesa. Le coût total du projet est évalué à environs 300 millions USD.

«L’Ogefrem intervient à 49%. Et le consortium représenté par RRA vient avec 51%. Nous apportons aussi notre terrain et le pouvoir public que le gouvernement nous a doté », a déclaré Patient Saiba au cours de la cérémonie de signature de ce contrat au siège de l’Office à Lubumbashi.

Vers la modernisation

Si jusqu’à preuve du contraire le poste frontalier de Kasumbalesa constitue une sorte d’entrave au commerce transfrontalier, la construction de ce port sec s’avère être une réponse idoine. Le patron de l’Ogefrem salue le fait que les autorités congolaises aient prises la mesure des défis qui s’imposaient.

« Je voudrais ici rendre hommage au président de la République, Joseph Kabila grâce au rêve duquel ce projet fantastique est en train d’être réalisé dans le cadre de sa vision, celle de moderniser la RDC. Car, ce projet va concrétiser la mise en place d’une infrastructure à la hauteur de sa vision et à la grandeur de la RDC. Nous sommes là dans la dynamique africaine de rattraper le retard pour avoir des infrastructures au service du commerce international», a – t – il déclaré.

Avec cette signature du contrat de partenariat, lancement des travaux devient plus qu’imminent même si aucune date précise n’a été avancée par les parties.

Impacts socio-économiques

La mise en œuvre de ce projet « Port sec de Kasumbalesa » va occasionner la création d’emplois pour les jeunes congolais et rendre fluide le commerce entre la RDC, la SADC et le COMESA.

Bien plus, ce port sec va être un terminal de toutes les marchandises qui viendront de l’étranger vont y être débarqués. Et les transporteurs congolais pourront les prendre afin de les dispatcher à l’intérieur du pays. Ce mouvement vaut aussi pour les exportations. Donc, il y a lieu de s’attendre que le secteur de transport congolais de marchandises soit boosté.

D’après le CEO de RRA, ce port sec de Kasumbalesa « va changer la manière de faire les affaires en Afrique. L’ambition, c’est qu’il il devienne le port sec le plus moderne de l’Afrique subsaharienne. Je remercie toute l’équipe de l’Ogefrem pour l’efficacité dont ils ont fait montre lors des négociations et pour l’hospitalité dont nous sommes bénéficiaires ».

Il a également réaffirmé, au nom de tout le consortium, son engagement dans ce partenariat pour le bénéfice commun.

Honneur au personnel Ogefrem

Pour Patient Saiba, le moment est historique. Et tout est à l’honneur de l’ensemble du personnel de l’Ogefrem de voir ce projet devenir une réalité.

« Le port sec de Kasumbalesa est pour l’Ogefrem ce que Inga est pour la RDC. C’est un rêve que chaque agent à caressé. Il y en a de ceux qui sont décédés sans l’avoir vu. Plusieurs directeurs généraux se sont succédé sans voir l’événement d’aujourd’hui. J’encourage les agents de l’Ogefrem et à travers eux la population à s’approprier cette infrastructure africaine », a – t – il précisé.

Les délégués de l’Ambassade d’Afrique du sud en RDC et du ministère des Transports du gouvernement congolais ainsi que les cadres et agents de l’Ogefrem ont assisté à cette cérémonie qui s’est déroulée au siège de cet Office à Lubumbshi, dans la province du Haut – Katanga.

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

A RE(LIRE) :

RDC : Patient Saiba inaugure l’ère de la redevabilité à l’Ogefrem !

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :