Connect with us

a la une

RDC : Sonas, le personnel outillé sur les techniques du marché concurrentiel !

Published

on

La Société nationale d’assurances (SONAS) vient d’outiller son personnel sur les enjeux du marché concurrentiel. C’était dans le cadre d’une formation de trois semaines, soit du 16 avril au 4 mai 2018, axée sur l’économie générale du Code des assurances. C’est plus d’une centaine d’agents et cadres qui ont pris part à cette session de portée nationale et internationale. Objectif : leur mettre au diapason des dispositions techniques et normatives contenues dans la loi n°15/005 du 17 mars 2015. Celle – ci ouvre, non seulement la voie au marché concurrentiel des assurances mais aussi, apporte beaucoup d’innovations tant à l’assureur qu’aux assurés.

La formation qui vient d’être clôturée a été focalisée sur quatre modules, à savoir : le contexte général de la loi du 15 mars ; les dispositions pénalisantes du Code des Assurances ; les règles communes à toutes les branches d’assurances et enfin, les règles spécifiques à toutes les branches d’assurances. Ces modules ont été dispensés par des experts des assurances. La fin de cette formation a été sanctionnée par la remise, à chaque participant, d’un brevet de fin de formation.

La directrice générale intérimaire, Carole Agito Amela a exhorté les cadres et agents formés à changer leurs méthodes de travail et s’adapter d’ores et déjà aux dispositions prévues par le Code des assurances.

«Il revient à chacun, d’adjuger à chaque client, les prescrits des clauses du nouveau Code des assurances au lieu de se limiter seulement à la tarification du risque et à la délivrance des documents techniques. De même, les agents commis à la gestion des données sinistres sont invités à raccourcir les délais de traitement des dossiers tout en s’impliquant en cas des lésions corporelles ou dégât matériel», a -t- elle déclaré.

Le numéro de la SONAS a saisi l’occasion pour mettre en garde les agents qui se seraient compromis, ou encore, pris en flagrance des fractionnements des primes ne répondant pas au seuil autorisé et même les cas des sous-tarifications.

«Ils seront sévèrement châtiés ! Le Code contient des dispositions pénalisantes auxquelles, tout assureur doit veiller pour ne pas s’attirer les sanctions prévues à cet effet, de la part soit du régulateur, soit des Cours et Tribunaux. Ces dispositions  sont de loin considérées comme une menace mais plutôt, une stimulation pour améliorer les prestations envers les victimes sinistrées», a-t-elle prévenu.

Par ailleurs, deux modules feront l’objet dans un bref délai, d’une nouvelle session de formation. Il s’agit de la comptabilité des Assurances et la Fiscalité des Entreprises d’Assurances. Carole Agito a instruit la Direction des Services Généraux et celle de la Formation d’apprêter les dossiers pédagogiques de ces deux modules.

Dorcas Binda, Assistante du directeur de région de Kinshasa a, quant à elle, au nom de tout le personnel, remercié la directrice générale ai, Carole Agito, pour sa considération envers la masse laborieuse de la SONAS et son implication personnelle à la formation continue de cette dernière.

A la suite de la libéralisation du marché, seul le Code des Assurances est désormais considéré comme la nouvelle bible des Assurances en RDC. Quoi de plus normal que la SONAS, face à cette réalité, soumette son personnel à la formation pour que celui-ci maîtrise parfaitement les rouages des dispositifs techniques contenues dans le Code.

Cette Loi, rappelle – t – on, apporte plusieurs innovations parmi lesquelles la protection des assurés et victimes sinistrées, le raccourcissement des délais de traitement des dossiers, la levée rapide des copies des Procès- Verbaux auprès des parquets en cas de lésions corporelles ou de dégât matériel.

Le président du Conseil d’administration (PCA) a.i, de la SONAS, Monsieur Kissimba a pris part à cette cérémonie présidée par Carole Agito au salon Virunga de l’Hôtel Memling à Kinshasa.

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement