Quantcast
Connect with us

a la une

Afrique : 30 millions USD du Rotary pour lutter contre les maladies infantiles les plus mortelles

Avatar of Kiala Curnis

Published

on

BF04B349 6DD7 4D97 8B4E B70A00B84CBA

Le « Défi du Rotary pour des collectivités en bonne santé » renforcera les systèmes de santé et s’attaquera aux principaux tueurs d’enfants — paludisme, pneumonie et maladies diarrhéiques — en République Démocratique du Congo, au Mozambique, au Nigéria et en Zambie.

Malgré une réduction substantielle ces dernières années, le paludisme, la pneumonie (infections des voies respiratoires inférieures) et les maladies diarrhéiques restent parmi les principales causes de maladies et de décès chez les enfants de moins de cinq ans en Afrique subsaharienne.

Pour y répondre, le Rotary, en collaboration avec la Fondation Gates et World Vision, lance son « Défi du Rotary pour des collectivités en bonne santé » afin de renforcer les systèmes de santé publique et de proposer une prévention et un traitement durables des maladies.

« Au cours des trois prochaines années, la Fondation Rotary, World Vision et la Fondation Gates contribueront collectivement à hauteur de 30 millions de dollars pour financer des programmes à grande échelle et à fort impact, avec des organisations et des dirigeants locaux pour améliorer les résultats en matière de santé des enfants en République Démocratique du Congo (RDC), au Mozambique, au Nigéria et en Zambie. Les membres du Rotary collaboreront avec ces
organisations pour renforcer les systèmes de santé publique et accroître la capacité des agents de santé locaux afin de s’assurer que les programmes sont durables. », indique un communiqué de l’organisation.

« Le Rotary est déterminé à renforcer les systèmes de santé et à lutter contre les maladies en donnant aux communautés les moyens d’utiliser des solutions locales qui fonctionnent », a déclaré
Gordon McInally, président du Rotary International.

Et d’ajouter : « Ensemble, avec la Fondation Gates et World Vision, nous investirons dans des méthodes éprouvées pour aider les communautés à offrir un avenir plus sain et plus prometteur dans lequel tous ont la possibilité de s’épanouir. »

Selon la source, la sélection des quatre pays participants s’est faite en fonction de la charge des maladies, de l’implication des membres du Rotary, des partenariats potentiels et de l’alignement sur les
stratégies des différents ministères de la Santé.

Les membres du Rotary dans chacun des pays
participant ont travaillé avec des partenaires locaux et les ministères de la Santé pour élaborer un programme et un plan de mise en œuvre en utilisant un modèle d’agent de santé locaux éprouvé et adapté pour répondre aux priorités sanitaires de chaque pays.

« Investir dans les agents de santé publique est l’une des meilleures choses que nous puissions faire pour renforcer la lutte contre le paludisme et d’autres maladies évitables », a déclaré Philip Welkhoff, Directeur de la lutte contre le paludisme à la Fondation Gates.

« Nous sommes fiers de nous appuyer sur notre partenariat avec le Rotary et World Vision et nous sommes convaincus que cette nouvelle initiative aidera à faire en sorte que les enfants de ces quatre pays. », a-t-il souligné.

Le « Défi du Rotary pour des communautés en bonne santé » s’est appuyé sur le succès du
programme « Partenaires pour une Zambie sans paludisme » réalisé par le Rotary et qui a aidé des agents de santé locaux à réduire l’incidence du paludisme dans dix districts cibles de deux provinces fortement touchées.

Avec le soutien de la Fondation Rotary, de World Vision USA et de  la Fondation Gates — chacun contribuant à hauteur de 2 millions de dollars — 2 500 agents de santé locaux ont été ajoutés au système de santé national en Zambie, permettant un diagnostic et un traitement plus efficaces du paludisme pour plus de 1,3 million de personnes.

« C’est un honneur de collaborer avec la Fondation Rotary et la Fondation Gates pour lutter contre ces principaux tueurs d’enfants », a affirmé Edgar Sandoval Sr., Président et P.-D.G. de World Vision.

« Lorsque des partenaires s’unissent, nous pouvons avoir un plus grand impact en aidant les plus vulnérables à atteindre leur plein potentiel. », a-t-il dit.

Les membres du Rotary montent partout dans le monde des actions pérennes qui luttent contre les maladies, promeuvent la paix, fournissent de l’eau potable, soutiennent l’éducation, aident
des mères et des enfants, développent les économies locales et protègent l’environnement.

Plus de 5,5 milliards de dollars ont été octroyés au cours du siècle écoulé par la Fondation Rotary —la branche humanitaire du Rotary qui aide les clubs à travailler ensemble pour monter des actions utiles et efficaces.

Le Rotary est un réseau mondial de décideurs solidaires qui s’attaquent aux défis humanitaires
mondiaux les plus urgents. Il rassemble 1,4 million de membres de plus de 46.000 Rotary clubs dans plus de 200 pays et territoires. Leurs actions permettent d’améliorer les conditions de vie de populations, d’aider les plus démunis et d’éradiquer la polio partout dans le monde.

Patrick BOMBOKA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV