Quantcast
Connect with us

a la une

Afrique : 8 millions USD mobilisés par la BAD pour soutenir le projet AFROSAI-E

Avatar of La Rédaction

Published

on

AFROSAI-E

La Banque africaine de développement (BAD) accorde un don de 8 millions de dollars américains à l’Organisation africaine des institutions supérieures de contrôle des finances publiques des pays anglophones (AFROSAI-E).

En effet, il s’agit d’un projet d’appui triennal visant à améliorer la collaboration et la coordination régionales entre les institutions comptables publiques en Afrique pour accroître le professionnalisme et l’efficacité du secteur.

Le don permettra à l’Organisation africaine des institutions supérieures de contrôle des finances publiques des pays anglophones d’accomplir plusieurs missions à savoir :

1° remplir son mandat qui vise la professionnalisation de la comptabilité publique et de responsabilisation des institutions supérieures de contrôle afin d’améliorer l’impact et la qualité des audits;

2° contribuer à la responsabilisation dans la gestion des finances publiques;

3° mettre l’accent en particulier sur le renforcement des capacités du secteur public afin de renforcer la résilience;

4° contribuer à l’Initiative de professionnalisation africaine (API) afin de coordonner les efforts de professionnalisation de la comptabilité et de l’audit du secteur public par le développement et l’application d’outils et d’approches standardisés.

Le projet cible les institutions membres de l’AFROSAI-E dans certains pays anglophones membres de la Banque africaine de développement.

Selon le Directeur général adjoint du Bureau régional de développement et de prestation de services pour l’Afrique australe, Mbeakani Kennedy, « l’actuel Plan stratégique 2020-2024 de l’AFROSAI-E souligne l’essence de la gouvernance et la transformation de la capacité organisationnelle des institutions de contrôle financier, pour un plus grand impact ».

Outre la promotion des meilleures normes et références en matière de gestion des finances publiques, soutient-il, l’efficacité accrue résultant de ce projet contribuera à la lutte contre les flux financiers illicites.

« Nous sommes ravis de pouvoir intensifier notre soutien à l’Organisation africaine des institutions supérieures de contrôle des finances publiques des pays anglophones sur la base des enseignements tirés des interventions financées et soutenues par la Banque », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « Le Conseil d’Administration de l’AFROSAI-E s’est félicité également du soutien de la Banque, car l’amélioration des capacités des institutions supérieures de contrôle sélectionnées profitera à l’ensemble de la région », a fait savoir M. Nkau.

Signalons que ce soutien de la Banque africaine de développement est aligné sur les objectifs de sa stratégie pour la gouvernance économique en Afrique, et intervient après un soutien similaire fourni aux organisations régionales pour la mise en œuvre des mandats des institutions supérieures de contrôle, comme le Conseil régional de formation des institutions supérieures de contrôle des finances publiques de l’Afrique francophone subsaharienne (CREFIAF), son équivalent en Afrique francophone.

Agnès KAYEMBE

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV