Quantcast
Connect with us

a la une

Afrique-COMESA : Christian Bakole représente la RDC à l’atelier sur les normes des produits solaires

Avatar of La Rédaction

Published

on

1D871038 F00B 4F9A 960D 6D08564BE6D1

Dépêché par la Directrice générale de l’Autorité de régulation d’électricité (ARE), Sandrine Ngalula Mubenga, Christian Bakole Mukulu, Directeur général adjoint, a pris part à l’atelier portant sur les normes relatives aux produits solaires, organisé à Kigali, au Rwanda, du 19 au 23 septembre 2022, en tant que délégué de l’Autorité de régulation du secteur de l’électricité (ARE). Un atelier organisé dans le cadre du Projet de facilitation d’accès aux infrastructures par les privés, qui a réuni les membres du Marché commun de l’Afrique de l’Est et de l’Afrique australe (COMESA).

En ligne de mire, il était principalement question de cogiter entre les pays membres de l’organisation autour de l’intérêt d’harmoniser les normes liées aux mini-réseaux, mais aussi discuter sur un modèle tarifaire commun qui facilitera l’évolution du marché du sous-secteur des énergies renouvelables hors réseau dans la région du COMESA.

Selon Christian Bakole Mukulu, représentant de la RDC, ces normes viendront également en appui au cadre règlementaire existant afin de créer un environnement propice pouvant faciliter les développement des projets d’infrastructures même pour les petites et moyennes entreprises (PME) d’énergie renouvelables tels que les systèmes solaires domestiques (SHS).

Le Projet RIFF, affirme-t-il, est un projet de facilité de financement des investissements, sponsorisé par la Banque mondiale au profit du COMESA et de la Banque de commerce et de développement (TDB), qui a pour objectif d’étendre à long terme le financement aux entreprises dans certains secteurs d’infrastructures en Afrique orientale et australe.

Il faudrait noter qu’à ces assises, ne prennent part que les représentants des 21 Etats membres du COMESA, notamment le Burundi, le Djibouti, l’Egypte, l’Erythrée, l’Eswatini, l’Ethiopie, le Kenya, la Lybie, le Madagascar, le Malawi, l’Ile Maurice, l’Ouganda, la République Démocratique du Congo, le Rwanda, Seychelles, la Somalie, le Soudan, la Tunisie, l’Union des Comores, la Zambie et le Zimbabwe.

Signalons qu’en République Démocratique du Congo, c’est depuis 2014 que le secteur de l’électricité est libéralisé, avec la promulgation de la Loi n°14/011 du 17 Juin 2014.

L’ARE a été mise en place six ans après par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, dans le but de donner un coup de boost à l’émergence énergétique nationale.

Olivier KAFORO

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito