Quantcast
Connect with us

a la une

Afrique : la RDC mobilise 1 million USD pour contribuer à la gestion des questions humanitaires sur le continent

Avatar of La Rédaction

Published

on

Afrique la RDC mobilise 1 million USD pour contribuer à la gestion des questions humanitaires sur le continent

Le Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula, a annoncé la décision du Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) de mobiliser une contribution d’un million de dollars américains, dans le cadre de la mise en place d’une « Agence humanitaire africaine » et d’un « Fonds spécial d’urgences ».

Cette annonce a été faite, lors de son intervention, le samedi 28 mai 2022, au sommet des Chefs d’État et de Gouvernements de l’Union africaine, tenu à Malabo, en Guinée Équatoriale.

Selon Christophe Lutundula, les deux agences devront être alimentées par la participation financière de chaque pays membre de l’Union africaine. D’où l’objectif principal à poursuivre doit être celui d’éradiquer les causes principales des crises humanitaires, tout en mobilisant des fonds pour les gérer. Ces crises seront, selon lui, d’origine politique, notamment le terrorisme, les groupes armés et les changements anti constitutionnels des
Gouvernements.

« Si nous voulons réellement gérer l’humanité dans une approche préventive durable, il est impérieux par ailleurs que tous les États membres respectent les instruments internationaux sur les personnes déplacées, plus particulièrement la Convention de Genève sur les personnes déplacées, la Convention de l’OUA de 1969 et la Convention de Kampala de 2009 », a-t-il dit .

Il a révélé en outre que depuis son indépendance, le 30 juin 1960, la RDC a toujours accueilli des milliers, voire des millions de frères africains en détresse, essentiellement pour des raisons politiques, de luttes de libération et de guerres civiles internes.

D’après lui, la RDC est le pays qui compte le plus grand nombre de déplacés internes en Afrique. Le pays a enregistré 5,6 millions de déplacés internes et plusieurs millions de demandeurs d’asile.

AGNÈS KAYEMBE

Advertisement

Edito