Quantcast
Connect with us

a la une

Afrique : les startups africaines ont levé 701,5 millions USD en 2020, soit un taux d’augmentation de 42,7 % !

Published

on

D’après une récente étude de la plateforme d’informations Disrupt Africa publiée ce dimanche 24 janvier 2021, au total 397 Startups Africaines ont levé un fonds équivalent à 701,5 millions de dollars américains en 2020. Ce qui constitue une augmentation de 42,7 % par rapport à 2019, contre 334,5 millions de dollars levés en 2018 en capital-risque qui ont servi au financement de démarrage ou de développement de start-up sur le continent africain.

Cette récente étude révèle aussi que le nombre de startups financées a également progressé de 27,7 %. Un exploit qui renseigne sur la résilience et le dynamisme de l’écosystème technologique africain malgré les effets de la pandémie à Covid-19.

« Le financement des startups africaines franchit, pour la première fois, la barre des 700 millions USD et de plus en plus d’investisseurs injectent de l’argent dans de nombreux marchés », a déclaré Gabriella Mulligan, cofondatrice de Disrupt Africa.

D’après toujours cette étude, la hausse des financements levés par les startups du continent atteste du dynamisme de la tech africaine qui, malgré la pandémie mondiale et ses répercussions, réussit à évoluer et à attirer de nombreux investisseurs.

Pour cette année 2020, le Kenya, le Nigeria et l’Afrique du Sud sont les pays qui ont surclassé l’ensemble des économies. A eux seuls, ces pays ont attiré 89,2 % du montant total des fonds investis sur le continent et 77% des startups financées étaient domiciliées dans ces pays.

Depuis 2018, ces trois pays se distinguent comme les principales destinations des capitaux et cette triade a concentré la grande majorité des deals conclus.

L’exploit du continent démontre à suffisance que l’Afrique se réveille petit à petit et particulièrement l’Afrique francophone, qui elle aussi, commence à susciter l’intérêt des investisseurs.

Avec les projets novateurs et pertinents que tentent de développer les jeunes entrepreneurs africains, les investisseurs ne peuvent ignorer les opportunités offertes par ces startups de rentabiliser leurs fonds.

C’est ainsi qu’ont été répertoriés plus de 200 organismes d’investissement, entreprises et plateformes dont la mission est le financement des startups africaines en phase de lancement.

Ces investissements permettent aux startups de booster, à travers de belles idées prometteuses, les secteurs d’activité phares de l’économie Africaine. Il s’agit de finances, agrobusiness, technologies, santé, industries etc.

En plus de leur capacité à générer d’immenses richesses, ces startups créent de nouveaux métiers et de nombreux emplois pour l’Afrique et le monde. Elles permettent aussi à l’Afrique à mieux s’ouvrir au monde.

Agnès KAYEMBE

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito