Quantcast
Connect with us

a la une

Afrique : plus de 64 Ministres attendus aux travaux préparatoires de la Cop27 prévus du 3 au 5 octobre 2022 à Kinshasa en RDC

Avatar of La Rédaction

Published

on

84849E05 4E6D 4CEE 96A5 879E65BE1302

La République Démocratique du Congo en tant que Pays-solution à la crise climatique mondiale en partenariat avec la République Arabe d’Egypte, organisera du 3 au 5 octobre 2022 dans l’enceinte du Palais du

peuple à Kinshasa, les travaux préparatoires de la 27ème session de la Conférence des Parties à la Convention cadre des Nations-Unies sur le changement climatique (PréCop27).

Cette session préalable à la tenue de la Cop aura le privilège d’accueilir plus de 64 Ministres ayant dans leurs attributions les questions du climat.

Venus de quatre coins du monde, ils donneront des orientations sur les différentes thématiques qui constitueront l’agenda des débats lors de la 27ème session de la Conférence des Parties (Cop27) qui se tiendra du 6 au 18 novembre 2022 à Charm El Cheikh en Egypte.

En effet, la contribution des forêts du Bassin du Congo dans la lutte contre le changement climatique constitue un impact positif sur la diminution de l’émission de gaz à effet de serre.

Yangambi, localité située dans la province de la Tshopo, avec ses réserves en biosphère abrite la tour de flux qui permet de quantifier
les échanges de gaz à effet de serre entre l’atmosphère et la forêt grâce au projet mis en œuvre par l’Université de Gent en Belgique avec le soutien de l’Union Européenne.

Les scientifiques d’ici et d’ailleurs ont récemment approuvé à travers la réunion en amont de la PréCop27, que cette localité est une grande contribution des forêts tropicales à l’atténuation du changement climatique.

De ce fait, elle positionne la République Démocratique du Congo comme premier poumon de la planète et au premier plan dans le domaine des recherches scientifiques sur le changement climatique.

La PréCop27 en RDC suscite un maximum d’attraction et d’attention sur la région du Bassin du Congo dans
le but de faire avancer l’agenda climatique.
Elle permet à la région de conclure des partenariats devant permettre de progresser dans des domaines
prioritaires tels que : la finance climatique, les pertes et les dommages sur l’environnement. Et de discuter
des questions relatives à la mobilisation sur des ressources nécessaires devant permettre au Bassin du Congo
de prendre une part plus active dans la transition énergétique pour son développement vert et la création d’empois pour les jeunes.

La tenue de la PréCop27 en République Démocratique du Congo consolide le leadership environnemental
de cet important pays aux niveaux continental et mondial. Cela permet à la RDC de conclure des
partenariats bilatéraux et multilatéraux dans le but de faire avancer les agendas concernant l’atténuation et
l’adaptation au changement climatique.
C’est une opportunité pour le pays de présenter au monde, ses multiples potentialités environnementales,
en tant que la seconde vaste forêt tropicale du monde, qui d’ores et déjà est devenue le premier poumon
écologique.

Notons que ces assises ministérielles seront une rencontre pratique et riche en contenu comprenant des
débats ministériels ; des tables rondes ; des exposés des orateurs principaux en vue de poser des bases sur
les thématiques qui seront abordées lors la Cop27 en République Arabe d’Egypte.

Patrick BOMBOKA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito