Quantcast
Connect with us

a la une

Afrique : une mission d’audit de la BAD devrait tirer au clair l’utilisation de fonds Covid-19 alloués à la RDC soit 142 millions USD

Avatar of La Rédaction

Published

on

BAD

La Banque Africaine de Développement (BAD) annonce une mission d’audit de l’enveloppe de 142 millions USD accordée à la République Démocratique du Congo dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

L’équipe de la BAD est attendue, ce mardi 12 juillet 2022, à Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo.

Signalons que cette mission de la BAD à Kinshasa est consécutive à la lettre de l’ONG Congo Challenge, datée du 1er juillet 2022, qui avait saisi le Président de la Banque africaine de développement (BAD) pour défaut de paiement de ses factures de consultance dans le cadre du Programme d’appui budgétaire en réponse à la crise de Covid-19 (PABRC).

C’est en septembre 2020 que le Conseil d’administration de la BAD avait approuvé un soutien financier de 100 millions d’unités de compte soit environ 142 millions de dollars USD en faveur de la République Démocratique du Congo au titre du Programme d’appui budgétaire en réponse à la crise de Covid-19.

Cette enveloppe, qui comprenait un prêt et un don du Fonds africain de développement (FAD), respectivement de 43,6 millions de dollars de dollars américains et 60,6 millions de dollars américains ainsi qu’un don de la Facilité d’appui à la transition (FAT) de 37,8 millions de dollars de dollars, constituait un soutien important dans un contexte difficile où les indicateurs de performance économique de la RDC ont été perturbés par la pandémie.

Cet appui devrait permettre surtout d’atténuer l’impact économique du virus afin de favoriser la relance du pays.

L’enveloppe qui était issue de la Facilité de réponse rapide à la Covid-19 (CRF) mise en place par la Banque et dotée d’un fonds de 10 millions de dollars USD, était destinée à appuyer la RDC dans sa riposte contre le nouveau coronavirus.

Les provinces de Kinshasa, Nord-Kivu, Kongo Central, Haut-Katanga, Sud-Kivu, Ituri et Lualaba qui regroupent l’essentiel des cas de contamination devraient bénéficier d’un déploiement plus important du dispositif de riposte contre la pandémie de Covid-19.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement

Edito