Quantcast
Connect with us

a la une

Angola : Isabel Dos Santos potentielle candidate à la présidentielle 2022

Published

on

Angola : Isabel Dos Santos potentielle candidate à la présidentielle 2022 1

L’éventuelle candidature de Isabel Dos Santos, fille de l’ancien président de l’Angola, à la prochaine présidentielle en Angola bénéficie de plus en plus du soutien populaire. En même temps, la démarche gène les intérêts politiques de certains acteurs.

« Le pouvoir angolais actuel fournis autant d’efforts pour bloquer Isabel Dos Santos parce qu’ils savent qu’elle a un grand avantage pour être candidate à l’élection présidentielle », confie un de ses proches. 

En effet, lors d’une interview accordée à la chaîne portugaise RTP3 en janvier dernier, Isabel Dos Santos avait évoqué la possibilité de sa candidature à la présidentielle prévue en 2022. 

« Mon père a laissé un grand héritage politique que moi et de nombreux angolais aimerions voir respecté. L’Angola est ma patrie. Je ferai tout ce que j’ai à faire pour défendre et rendre service à ma terre et à mon pays », avait-elle répondu au journaliste. 

Ses proches estiment que c’est à cause de sa possible candidate que le pouvoir en place angolais exerce une pression diplomatique et politique énorme pour essayer d’obtenir des mesures visant à mettre en difficulté ses investissements, mais aussi la disqualifier à concourir pour la prochaine présidentielle. 

Aussi, soutiennent – ils, les sociétés d’Isabel Dos Santos sont bien dirigées et respectent les normes et standards internationaux. Bien plus, ses entreprises ont créé des emplois pour les Angolais. De ce fait, Isabel est l’un des plus grands employeurs au pays.

« Les raisons évoquées par la justice angolaise, non seulement qu’elles sont basées sur des preuves et documents falsifiés, c’est sur base de ces documents que les journalistes de l’ICIJ auraient travaillé. Ceux qui tirent les ficelles sont passés par des intermédiaires pour lancer les journalistes sur des fausses pistes d’investigations. Si les autorités angolaises ont pu se procurer un faux passeport pour compromettre Isabel, qu’est ce qui ne dit pas que les documents fournis aux journalistes ont aussi pu être falsifiés pour ternir l’image de la femme d’affaires? Aussi, beaucoup parmi ceux qui ont écrit sur le sujet contre Isabel n’ont jamais mis les pieds en Angola», assure une autre source.

A RE(LIRE) : des faux documents à la base des poursuites judiciaires contre Isabel Dos Santos !

Les informations sur le dossier Luanda Leaks viennent de plus de 700 000 documents dont le hackeur portugais Rui Pinto a revendiqué le piratage informatique. 

« Aucune personne n’a posé des questions sur la fiabilité des documents, alors qu’ils proviennent d’un vol. Aucune précaution d’usage n’a été prise lorsqu’il s’est agi d’attaquer Isabel Dos Santos», déplore la même source. 

La femme d’affaires angolaise Isabel dos Santos est accusée par la justice de son pays et le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) d’avoir siphonné les caisses de son pays. Le parquet général angolais estime à plus de cinq milliards de dollars, le montant du détournement. 

Des faits que Isabel Dos Santos et son mari Sindika Dokola ont toujours réfuté. Et l’action judiciaire fondée sur la manipulation des faux documents, estiment d’aucuns, semble être une preuve de la volonté manifeste du régime en place d’écarter toute possibilité pour la fille de Dos Santos de pouvoir postuler. 

Vers la présidentielle de 2022, cette femme d’affaire âgée de 46 ans dispose des atouts et des capacités nécessaires pour briguer la magistrature suprême dans son pays, l’Angola, et apporter le changement.

« Diriger, c’est servir, alors je donnerai tout ce qu’il faut pour le faire », avait-elle rassuré lors de sa sortie médiatique de janvier 2020 sur la Radio-télévision publique portugaise (RTP). 

Zoom Eco

Sur le même sujet :

Angola : qui tire les ficelles d’ennuis judiciaires contre Isabel Dos Santos et Sindika Dokolo?

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito