Quantcast
Connect with us

a la une

François Muamba : « le CPVS est un outil pour le Président de la République de suivre tout ce qu’il a pris comme engagement vis-à-vis de la nation »

Published

on

Le Coordonnateur du Conseil présidentiel de veille stratégique (CPVS), François Muamba Tshishimbi, a indiqué que cet organe avait comme mission première de veiller à l’exécution de différents engagements pris par le Président vis-à-vis de la nation congolaise.

Il l’a affirmé lors de l’atelier de validation de l’état des lieux des actions prioritaires du Chef de l’Etat congolais, Félix-Antoine Tshisekedi, qui se tient du 28 au 29 avril 2021 à Kinshasa.

« Comme vous le savez nous sommes un service spécialisé mis en place par le Président de la République, qui a pris des engagements avec la nation pour son mandat. Alors, la nouveauté est qu’ici nous quittons le terrain où ont fait les promesses et puis après chacun rentre chez lui et il ne se passe rien. Aujourd’hui, avec la mise en place du Conseil présidentiel de veille stratégique (CPVS), le Président de la République se doter d’un outil qui permet de suivre tout ce qu’il a pris comme engagement vis-à-vis de la nation, ce qui est l’exercice que nous faisons aujourd’hui, l’état des lieux c’est-à-dire faire une évaluation pour savoir où est-ce qu’on en ait. Et derrière ça, le but est de pouvoir faire un rapport au Président de la République qui lui permet de savoir exactement, par rapport à ses engagements, qu’est-ce qui a été bien fait et ce qui a été mal fait, qu’est ce qui n’a pas été fait. Et ça c’est notre travail lorsqu’on analyse ça, de lui faire des propositions pour que ce qui a été mal fait ou ce qui n’a pas été fait le soit » a dit le coordonnateur de CPVS, François Muamba.

Il estime que c’est une première dans l’histoire de la République Démocratique du Congo, qu’un Chef de l’État se dote lui-même d’un outil qui lui permet de sortir de l’idée des promesses faites pour des raisons électorales et derrière on fait rien.

« Le rapport qui va sortir d’ici ça sera un rapport qui va indiquer au Président de la République et aux partenaires extérieurs ce qui s’est réellement passé parce que tout monde dit qu’il ne s’est rien passé depuis deux ans, il ne suffit pas de dire ça. D’où, nous allons donner des indications très précises et mesurées à sortir des recommandations pour que ce que le Président a pris comme engagements puisse être exécuté avant la fin de son mandat », a-t-il martelé.

Et de conclure : « cela me permet de rebondir sur le nouveau Gouvernement parce que certaines personnes peuvent se dire, vous faites une évaluation par rapport à des engagements qui ont été mis en œuvre par un Gouvernement qui n’est plus là. Ce qu’il faut savoir, c’est que les engagements du Président de la République ont été pris pour le quinquinnat pas pour un an ou pour deux ans. Et donc le nouveau Gouvernement de Monsieur Sama Lukonde qui vient d’arriver a pour mission de finaliser ces choses. Mais pour finaliser, il faut savoir ce qui a été fait et ce qui n’a pas été fait. Nous allons lui donner, avec notre rapport, des indications précises comme ça il va pouvoir évaluer ce qui a été fait et mesurer l’effort qui reste à accomplir pour que dans les deux ans qui viennent, les congolais puissent voir les résultats qui correspondent à leurs aspirations ».

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito