Quantcast
Connect with us

a la une

Job Fair 2024 : Vodacom Congo jette un pont entre les jeunes demandeurs d’emploi et les entreprises

Avatar of Kiala Curnis

Published

on

8ABE5E6A DB3C 4CAA 8F2D E85F0E9FD4CD

Vodacom Congo a ouvert, ce vendredi 24 mai 2024, à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo (RDC) sa deuxième édition du Job Fair.

Dans son mot d’ouverture, Mamie Agnès Muadi, la Directrice des Ressources humaines de Vodacom Congo, à estimé que cette Foire de l’emploi est bien plus qu’un simple événement.

C01EC0E3 EDBB 4359 A519 F23BB614E594

Pour elle, cet événement représente l’espoir, la possibilité de rencontres fructueuses, et la création d’opportunités pour les jeunes talents.

« Aujourd’hui, nous réitérons notre engagement envers la jeunesse congolaise. Cette Foire de l’emploi est bien plus qu’un simple événement. Il représente l’espoir, la possibilité de rencontres fructueuses, et la création d’opportunités pour nos jeunes talents. En participant, votre entreprise contribuera activement à la croissance de notre nation. Ensemble, nous tisserons des liens, encouragerons le mentorat et ouvrirons des portes vers un avenir prometteur. », a déclaré Agnès Muadi.

Au cours de cette deuxième édition, Vodacom Congo a également présenté ses 36 lauréats de la bourse Exetat offerte sur 5 ans par la Fondation Vodacom.

D’après la responsable des Ressources humaines de Vodacom Congo, ces lauréats incarnent l’espoir et la persévérance.

« Nous célébrons 146 lauréats de KADEA Academy, dont le dévouement à l’excellence est inspirant. Enfin, pour le programme VODACOM Elite, nous avons reçu un nombre impressionnant de candidatures, en tout 717, dont 450 pour la seule ville de Kinshasa, témoignant du talent exceptionnel de notre jeunesse. Bien que nous n’ayons pu sélectionner que 20 candidats, je suis convaincue que chacun d’entre eux portera haut les couleurs de l’excellence congolaise dans les différentes entreprises ici réunies. », a-t-elle fait savoir.

Atanas Kylende, chef de service orientation professionnelle à l’Office National de l’Emploi (ONEM), cette activité vient renforcer les capacités des jeunes étudiants, des jeunes finalistes, des jeunes chercheurs d’emploi pour pouvoir leur donner plus de chance de trouver du travail. Il a estimé que le programme d’enseignement en RDC ne donne pas la possibilité au finaliste d’être compétitif sur le marché de l’emploi.

« Parce que quand vous regardez les programmes d’enseignement qui sont donnés dans nos universités et institutions supérieures, même au niveau des secondaires, vous allez vous rendre compte que ces formations-là donnent moins de chance à nos jeunes gens de trouver du travail. Et pour pouvoir faciliter l’accès à l’emploi, il faut que ces jeunes gens puissent entrer en contact avec certaines formations supplémentaires à celles des bases qu’ils ont reçues dans les universités. Et ces genres de formations leur permettent d’abord de savoir comment chercher du travail et même en ligne. Et ces formations leur permettent également d’être employables immédiatement parce que ces genres de formations sont des formations pratiques et professionnelles. Elles viennent aider les jeunes gens à trouver du travail sans trop de problèmes. », a dit Atanas Kilende.

Pour sa part, Patricia Katshabala responsable des relations extérieures chez Vodacom Congo, a indiqué que « Vodacom est une entreprise citoyenne engagée, avec une responsabilité sociale et un contrat social fort avec la RDC ».

D’après elle, cette activité rentre dans l’objectif du développement durable A 8 et 17, notamment créer des emplois décents avec rémunération décente pour les jeunes, créer des partenariats, améliorer les conditions de vie.

Patricia Katshabala a noté que cette activité vient en appui à la volonté du Président Félix Tshisekedi qui vise à créer plus de 6 millions d’emplois au cours des cinq prochaines années.

« En organisant cette deuxième édition de Job Fair, qui n’est rien d’autre qu’un salon d’emploi, nous visons à mettre en contact les demandeurs d’emploi, dont la plupart sont des jeunes, et ceux qui offrent les emplois, les grandes entreprises mais aussi les entreprises de placement. Et donc nous encourageons la jeunesse à saisir des opportunités comme celle-ci pour se vendre au maximum, trouver une porte d’entrée, un premier emploi et qui sait, ça pourrait en découler sur une carrière. », a souligné patricia Katshabala.

Par ailleurs, Patricia Katshabala a invité d’autres entreprises œuvrant en République Démocratique du Congo à rejoindre cette initiative pour booster le marché de l’emploi.

« Le chantier est grand. Voilà pourquoi nous en appelons à toutes les entreprises de la place à nous rejoindre dans cette dynamique parce que seul on ne pourra pas le faire seul. On peut aller plus loin ensemble. », a-t-il martelé.

D0CE0BDF C930 43F2 852F 270DC629905E

Il sied de noter que plusieurs jeunes demandeurs d’emploi ont répondu présent à cette deuxième édition du Job Fair de Vodacom Congo.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement

Edito

ZoomEco TV