Quantcast
Connect with us

a la une

Julien Paluku : « le commerce intra-africain va passer de 20% actuellement à près de 50% à l’horizon 2030 grâce à la ZLECAF »

Avatar of La Rédaction

Published

on

Paluku

Grâce aux ambitions et missions assignées à la Zone de libre échange continentale africaine (ZLECAF), le commerce intra-africain va passer de 20% actuellement à près de 50% à l’horizon 2030.

Ces indications ont été fournies par le Ministre congolais de l’Industrie, Julien Paluku, lors de la signature d’un protocole de collaboration avec la société Arise portant sur les projets de conception et de développement des Zones économiques spéciales de la République Démocratique du Congo (RDC).

Cet accord de collaboration prévoit la mise en place d’un Comité de pilotage pour assurer la cohérence et la bonne mise en œuvre de ce document, et cela,  dans la perspective de réaliser les différentes  études relatives aux différents sous-projets des Zones économiques spéciales.

A la faveur de la signature avec la société Arise qui est spécialisée dans le développement des Zones économiques en Afrique, la République Démocratique du Congo dispose de toutes les opportunités de devenir  l’un de grands développeurs des Zones économiques spéciales à l’instar de la Chine. Et ce, grâce à la transformation locale de ses produits.

Selon le Ministre congolais de l’Industrie, « avec ce protocole d’accord, la RDC pourra commercer à bénéficier des opportunités qu’offre la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), l’AGOA (une convention     américaine autorisant l’exportation des produits africains vers les États-Unis d’Amérique sans paiement des frais des douanes liés) et du marché chinois qui dispose d’un atout d’une population chiffrée à 1,4 milliards.

« Nous commerçons d’abord entre nous africains, ensuite suivra la deuxième possibilité, celui de l’extérieur avec  l’AGOA et la troisième possibilité, c’est le marché chinois avec plus de 500 millions des consommateurs potentiels auxquels la RDC va apporter ses 100 millions d’habitants. », a ajouté Julien Paluku, Ministre congolais de l’Industrie.

D’après ce dernier, la RDC doit cesser d’être un pays qui ne fait qu’importer indiquant que cette facture d’importation pèse lourdement sur notre économie avec  plusieurs millions de dollars américains à débourser chaque année pour les importations.

Il a fait savoir que c’est cette politique que s’est assignée le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, celle d’arriver à transformer localement les produits pour leur donner une valeur ajoutée.

« Nous avons voulu avoir un des partenaires qui a déjà l’expérience dans ce domaine et la société ARISE dispose déjà d’une expérience, notamment au Gabon et au Bénin. Les étapes ayant concouru à la signature de ce protocole de collaboration permettront à la RDC de dupliquer l’expérience reçue dans ces pays et faire du pays, un grand potentiel  économique. », a-t-il affirmé.

Pour ce faire, le Ministre Paluku a invité la société ARISE à faire bénéficier  à la RDC la même expérience développée au Gabon, Bénin, Togo et au Sénégal, précise le protocole de collaboration qui rentre dans le cadre de la mise œuvre du Plan directeur d’industrialisation de la République Démocratique du Congo (RDC).

Agnès KAYEMBE

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV