Quantcast
Connect with us

a la une

Julien Paluku sur le développement des ZES : « chaque pays africain doit s’efforcer à s’approprier sa politique de patronat national …»

Avatar of La Rédaction

Published

on

paluku julien 22 21455 jpg 711 473 1

La réussite du développement des Zones économiques spéciales « ZES » en Afrique passe par l’appropriation des politiques des patronats nationaux dans chaque pays. C’est ce qu’a déclaré le Ministre congolais de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya, le samedi 26 décembre 2022, lors du lancement de la toute première Zone Economique Spéciale à Niamey, la capitale du Niger.

Julien Paluku estime en effet que « chaque pays africain doit s’efforcer à s’approprier sa politique de patronat national pour espérer réussir le développement d’une Zone Economique Spéciale et promouvoir ainsi la transformation locale de ses ressources naturelles ».

Profitant de l’occasion, le Ministre congolais, Julien Paluku Kahongya, a partagé l’expérience de la RDC subdivisée en six espaces industriels formant des ZES sous le leadership du Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

« Aujourd’hui quelques Zones économiques spéciales sont en expérimentation dont celle dite pilote de Maluku à l’Est de la ville de Kinshasa. Il y a aussi dans le viseur, le Haut-Katanga où sera installée la première usine de fabrication des précurseurs des batteries électriques et Musienene dans la province du Nord-Kivu. », a-t-il affirmé.

Pour sa part, le Directeur Général de l’Agence des Zones Économiques Spéciales (AZES) de la RDC, Auguy Bolanda, a souligné qu’ « avec cette Zone économique spéciale de Niamey, le Niger est sur la bonne  voie ».

Outre la République Démocratique Démocratique du Congo (RDC), plusieurs autres pays du continent ont partagé leurs expériences en la matière dont le Gabon avec sa Zone économique spéciale de Nkok.

Signalons que la maquette de cette Zone économique spéciale a été dévoilée à l’intention des Ministres africains de l’Industrie et du Développement économique, ainsi que de différents partenaires techniques et financiers qui ont participé du 20 au 25 novembre à Niamey au Niger, à la semaine de l’industrialisation africaine.

Agnès KAYEMBE

Advertisement

Edito