Connect with us

a la une

Kamerhe aux miniers : « nous aurons bientôt une conférence minière ! »

Published

on

Le directeur de cabinet du Chef de l’Etat a annoncé la tenue prochaine d’une conférence minière de préférence à Kolwezi. Objectif : aborder toutes les préoccupations de l’industrie minière et envisager dans une dynamique participative des solutions adéquates, sans toucher à la révision du Code minier en vigueur.

« Il faut que les termes de référence soient bien étudiés avant de fixer le date de la tenue. Nous devons sortir de cette conférence avec un cahier de charges que chacun doit respecter. Nous  devons nous mettre ensemble pour travailler dans l’intérêt de tous (vous les miniers, l’Etat et le peuple congolais », a précisé Vital Kamerhe lors de sa prise de contact avec les représentants de l’industrie minière.

Les opérateurs miniers ont du mal à prendre leur mal en patience. Ils estiment que leur business va continuer de mourir à petit feu si la tenue de la conférence prenait plus de temps.

A ce sujet, la réponse de Vital Kamerhe aura été claire : « nous allons vite préparer ces assises pour qu’elles se tiennent à un temps raisonnable. Le chef de l’État va associer tous les responsables des secteurs impliqués pour participer à la réflexion pour une meilleure mise en oeuvre des résolutions et la redevabilite.»

Vital Kamerhe s’adressant aux opérateurs miniers.

Les problèmes de tracasseries administratives et fiscales, de perception de la TVA ainsi que de l’exploitation minière ont été soulevés par les miniers.

Des réponses toutes aussi rassurantes leurs ont été apportées par le ministre des Finances, Henri Yav Mulang, plaçant chacun devant ses responsabilités pour utiliser les mécanismes prévus par les textes légaux et réglementaires.

S’il est vrai que le pays ne peut développer sans l’appui du secteur privé, l’etat congolais a intérêt non seulement de le soutenir mais aussi de se remettre en cause (à travers ses services) pour prendre des solutions adéquates. D’où, la nécessité de consolider le dialogue entre les deux parties.

« Nous sommes déterminés à créer un environnement attrayant. Vous devez être nos ambassadeurs pour faire venir d’autres investisseurs. Nous devons vaincre le paradoxe de ce pays potentiellement riche mais matériellement pauvre. Nous devons être conscients que nous sommes l’espoir de l’humanité et agir en conséquence », a insisté le directeur du cabinet de Félix Tshisekedi.

A RE(LIRE) : Kamerhe inaugure l’hôtel du gouvernement de Lualaba

Le ministre d’Etat en charge de la Décentralisation, le ministre des Finances, le gouverneur de la Banque centrale du Congo, le gouverneur du Lualaba, Richard Muyej Mangez Mans et son homologue du Haut Katanga, Pande Kapopo ont pris part à cette rencontre qui a eu lieu dans la salle des réunions de l’hôtel du gouvernement à Kolwezi.

Eric TSHIKUMA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :