Quantcast
Connect with us

a la une

Kinshasa : APK accorde un délai de 48h à Sama Leka pour démissionner de ses fonctions

Published

on

Un délai de 48 heures a été accordé au ministre provincial de la ville de Kinshasa en charge de l’Intérieur, Sécurité, Justice et Affaires coutumières, Sama Leka, pour démissionner de ses fonctions par l’Assemblée provinciale de Kinshasa.

Cette décision de l’organe délibérant de la ville de Kinshasa a été prise, ce lundi 7 juin 2021, au cours de la séance plénière.

D’après le Président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, Godé Mpoy, cette décision est justifiée par le refus par Sama Leka de répondre à l’invitation lui envoyée en vue de présenter ses moyens de défense face à la motion de défiance initiée contre lui par un député provincial.

À l’en croire, Sama Leka a préféré défier l’organe délibérant provincial.

« Par cette recommandation, le ministre provincial de l’Intérieur, Sécurité, Justice et Affaires coutumières a 48 heures pour déposer sa démission auprès du Gouverneur de province avec copie pour information au Président du Bureau de l’Assemblée provinciale de Kinshasa », a déclaré Godé Mpoy.

En guise de rappel, le député Bula Bula Labongo avait déposé, la semaine passée, au Bureau de l’Assemblée provinciale une motion de défiance contre le ministre provincial de l’Intérieur, Sécurité, Justice et Affaires coutumières de Kinshasa.

Il lui est reproché notamment de l’incapacité à assurer la sécurité des kinoises et kinois.

La motion de défiance est signée par 7 députés provinciaux, renseignent les mêmes sources.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito