Quantcast
Connect with us

a la une

Kinshasa : l’APDNK se veut un outil d’aide à la bonne gouvernance et à la lutte contre les malversations financières

Published

on

Créée en 2020 par le Gouverneur de la ville de Kinshasa, l’Agence Provinciale pour le Développement du Numérique de Kinshasa, (APDNK) se veut un outil d’accompagnement de la bonne gouvernance et de lutte contre les malversations financières.

Lors de la première édition de Kin-numérique Capitale Digitale tenue à Kinshasa le 31 mars 2021, les responsables de cette Agence ont fait savoir leur volonté d’accompagner le Gouverneur de la ville de Kinshasa dans sa vision de la modernisation de la capitale congolaise à travers le programme de Kinshasa-Bopeto.

D’après Steeve Sekele, un expert de l’APDNK, la mise en place de cette Agence répond à la volonté du Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, qui se traduit dans le Plan national du numérique.

« En réponse à l’appel du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi, à travers le Plan national du numérique, le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a créé en 2020 l’Agence Provinciale pour le développement du numérique de Kinshasa », a-t-il indiqué.

Cette première Agence provinciale du numérique se fixe deux objectifs principaux à savoir :

Primo, la participation au développement socio-économique de la ville province de Kinshasa par la mise en place des outils numériques fiables et sécurisés. Ce qui permettra de garantir la maximisation des recettes à travers la collecte de taxe, impôt et redevance, tout en réduisant l’intervention humaine, susceptible de toutes malversations.

Secundo, améliorer le système de la bonne gouvernance par la mise en œuvre d’un système d’information structuré, sécurisé et accessible à tous les citoyens via le déploiement d’une interconnexion entre les différents services administratifs de la ville de Kinshasa.

Pour atteindre ces objectifs, l’APDNK s’est assigné plusieurs missions.

Il s’agit notamment d’assurer la coordination des projets numériques des administrations pour implémenter un système d’information moderne et performant, puis assurer la gestion complète de la chaîne du numérique.

La deuxième mission consiste à concevoir et assurer le monitoring de l’activité numérique à travers un observatoire dédié et au vu des statistiques, consolider les rapports techniques sur l’état de l’infrastructure et la maintenance évolutive sur le plan provincial.

La troisième mission, c’est d’assurer la veille technologique et assurer la promotion de l’industrie numérique locale, de l’innovation, de l’excellence ainsi que la recherche.

La quatrième mission de l’APDNK consiste à développer les fonctions de sécurité d’informations; participer activement à la réduction de la facture numérique qui constitue une barrière pour le développement de la ville de Kinshasa.

Mitterrand MASAMUNA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito