Quantcast
Connect with us

a la une

Kinshasa : Marche contre la taxe RAM, plusieurs manifestants interpellés par la police

Published

on

Plusieurs manifestants ont été interpellés, ce lundi 3 mai 2021, au point de départ d’une marche de protestation contre la taxe de Registre des Appareils Mobiles (RAM) au rond-point Huiléries à Kinshasa.

Le Coordonnateur du Mouvement National des consommateurs lésés (MNCL), Joël Malika, et certains de ses compagnons sont détenus dans les locaux de la police au Camp Lufungula.

Pour l’heure, quelques manifestants sont restés encore sur place pour exprimer leur ras-le-bol face à cette taxe qu’ils qualifient d’une « escroquerie étatique ».

Il y a lieu de signaler que depuis plusieurs jours les utilisateurs des appareils mobiles se plaignaient d’être déconnectés du système d’activation des forfaits internet et d’achat des crédits au motif qu’ils n’étaient pas en règle avec le paiement de la taxe RAM.

L’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo (ARPTC) affirme n’avoir jamais autorisé la déconnexion des utilisateurs des appareils mobiles sur le territoire national.

Dans un communiqué, l’ARPTC évoquait notamment un problème technique, particulièrement auprès d’un opérateur des télécommunications.

Malgré cette mise au point de l’Autorité de régulation dans le secteur, des utilisateurs continuent de recevoir les messages les obligeant à payer 1,7 dollar américain d’unités correspond au premier paiement de la taxe RAM afin de retrouver l’accès aux différentes opérations suspendues.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito