Quantcast
Connect with us

a la une

Londres : RDC–BBOXX, un contrat signé pour fournir de l’électricité à 10 millions de congolais

Avatar of La Rédaction

Published

on

EOzbJD4WAAAOdbP

Le ministre congolais des ressources hydrauliques et électricité, Eustache Muhanzi et Laurent Van Houcke, le co-fondateur de la société britannique BBOXX viennent d’apposer leur signature sur un protocole d’accord à Londres. Objectif : électrifier 10 millions de congolais grâce à des kits solaires d’ici à 2024.

En ce qui concerne l’impact de ce projet d’électrification à base de l’énergie solaire, il a été fait état de la création 100 000 emplois, la compensation de 4 millions de tonnes d’émissions de CO2 et sans compter les effets d’entrainement de l’activité sur la croissance économique durable et inclusive.

L’innovation qu’apporte BBOXX donne la possibilité à l’utilisateur de s’équiper, à moindre coût, d’un système solaire individuel. A Goma, Bukavu et à Kinshasa où la société compte au total des milliers d’utilisateurs, chacun de ces clients ne paie pas le panneau mais son utilisation.

En effet, d’après les explications des bénéficiaires, le système n’est pas installé gratuitement. Il implique un engagement minimal du client. Et celui-ci devra payer tout au long de l’utilisation. Le système se désactive automatiquement en cas de non paiement.

Pour le Gouvernement, représenté par le ministre Eustache Muhanzi, cette solution innovante, écologique et économique devrait bénéficier à un plus grand nombre de la population congolaise en difficulté de fourniture d’électricité alors que le pays dispose de plus de 780 sites disponibles.

Une démarche qui apporte sa pierre à l’édifice s’il faille considérer la mise en œuvre de l’ambition du chef de l’Etat, celle de porter le taux d’électrification en RDC de 9 à 30%.

« Ce protocole d’accord vient formaliser notre relation avec le Gouvernement congolais pour monter en puissance d’ici 2024 », a déclaré à Top Congo FM, Laurent Van Houcke, co-fondateur de BBOXX.

La cérémonie de signature de cet accord a été présidée personnellement par le chef de l’Etat congolais, Félix Antoine Tshisekedi.

En Rd Congo depuis plus de dix ans, BBOXX est également active au Kenya et au Togo, où elle a distribué plus de 150 000 systèmes. Si elle finance l’installation de chaque système, la surveillance et le contrôle de ces équipements sont fait à distance.

Cette société fait partie des rares investissements britanniques en Rd Congo dont l’expérience devrait servir de témoignage à d’autres opérateurs économiques du Royaume-Uni à saisir des opportunités d’investissements.

Eric TSHIKUMA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV