Quantcast
Connect with us

a la une

Miguel Kashal sur le secteur des Infrastructures : «seules les sous-traitances avec des actionnaires congolais vont signer des contrats»

Avatar of La Rédaction

Published

on

IMG 20230125 WA0033

Le Directeur général de l’autorité de régulation de sous-traitance dans le secteur privé, Miguel Kashal ne cesse de multiplier des initiatives pour concrétiser la volonté visant à créer une classe moyenne prospère.

C’est dans ce cadre qu’il a rencontré le Ministre d’Etat en charge des Infrastructures, Alexis Gisaro. Cette entrevue intervient après celle qu’il a eu tour à tour avec le Ministre des Ressources hydrauliques et celui des Postes et Télécommunications.

Tous ces échanges ont pour objectif de permettre au Directeur Général de l’Autorité de Régulation de la Sous-Traitance dans le secteur privé, Miguel Kashal Katemb, de consulter les membres du Gouvernement concernés par les activités de la sous-traitance.

Avec Alexis Gisaro, ils ont levé d’importantes options notamment la signature des contrats en matière d’infrastructures entre l’Etat et les entreprises sous-traitantes ayant un actionnariat congolais.
Cette décision devra entrer en vigueur à partir des contrats qui seront conclus après la signature d’un protocole d’accord entre le ministère des Infrastructures et l’Autorité de Régulation de la Sous-Traitance dans le secteur privé.

«Pour les sociétés qui ont déjà signé des contrats, je pense que c’est la continuité de l’Etat, ça va rester comme ça. Mais pour de nouveaux contrats, je pense que le Ministre va assurer son accompagnement et qu’il tiendra compte dans tous les contrats qui seront signés désormais avec la République, qu’il y ait des actionnaires congolais et c’est de cette façon que nous allons booster la classe moyenne»., a-t-il dit.

Le Directeur général de l’ARSP a souligné également que la sous-traitance ne concerne pas seulement le secteur minier mais elle intervient aussi dans tous les secteurs d’activités en République Démocratique du Congo.

«Développer la classe moyenne n’a pas commencé seulement en République Démocratique du Congo. Ça existe déjà dans d’autres pays comme l’Afrique du Sud, le Gabon, le Nigeria où nous avons vu la naissance des millionnaires. C’est à travers cette même Loi qui favorise aussi les nationaux à participer dans la chaîne des valeurs de leurs pays. Donc si nous parlons de la reconstruction de la République Démocratique du Congo, il doit y avoir aussi la participation des congolais dans la reconstruction. Et cette participation, c’est se rassurer que les sociétés qui construisent sont des sociétés de droit congolais même s’il y’a des étrangers mais qu’il y ait aussi l’actionnariat des congolais qui accompagnent.», a-t-il insisté.

A travers ces différentes audiences auprès des autorités, soulignons-le, le Directeur Général de l’ARSP est déterminé à impliquer toutes les autorités concernées par la sous-traitance pour une prise en charge globale des problèmes des entrepreneurs congolais.

Miguel Kashal Katemb a par ailleurs invité les congolais à soutenir la vision du Chef de l’Etat congolais, Félix-Antoine Tshisekedi, pour le développement de la classe moyenne.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito