Quantcast
Connect with us

a la une

Monde : En baisse, le cobalt se négocie à 28.727 USD la tonne sur le marché

Avatar of La Rédaction

Published

on

54A54172 AAB5 477E 8BAD ABCC63E712B4

L’exploitation artisanale non maîtrisée du minerai de cobalt en République Démocratique du Congo (RDC) est l’un des éléments qui favorisent son prix plus en plus bas sur les marchés internationaux, estime le Président de la République, Félix Tshisekedi.

À ce jour, la tonne de cobalt est vendue à 28.727 USD sur le marché contre 31.000 USD en début du quatrième trimestre de l’année dernière, a fait remarquer le Président Félix Tshisekedi aux membres du Gouvernement congolais lors du Conseil des Ministres du vendredi 9 février 2024.

Face à cette situation, le président Félix Tshisekedi a réitéré sa demande au Gouvernement de
mettre en place des mesures urgentes qui permettraient de mieux encadrer la
commercialisation du cobalt et d’accroître les recettes issues de son exploitation.

D’après le président congolais, la baisse continue des cours du cobalt est principalement due à sa surabondance sur le marché international. Ladite surabondance résulte non seulement d’une offre excessive du cobalt provenant de la RDC, mais aussi, de l’augmentation de l’exploitation artisanale dont l’encadrement nécessite d’être renforcé pour éviter des pertes des revenus de l’État.

En effet, la baisse des cours du cobalt
entraîne une diminution du chiffre d’affaires des entreprises minières locales, une diminution des recettes fiscales et douanières ainsi qu’une diminution de la
redevance minière autant qu’elle menace l’emploi et annihile les perspectives de
recettes provenant de l’impôt sur les superprofits.

Pour le Chef de l’Etat congolais, il est primordial de combler les carences en matière de
contrôle et de régulation en ce qui concerne l’approvisionnement, l’exploitation et la fixation des prix des substances minérales stratégiques dont le cobalt en particulier.

Pour ce faire, le Premier Ministre a été invité, sur base des propositions de l’ARECOMS, à évaluer la nécessité d’introduire des quotas d’exportation ou de recourir à toute autre mesure permettant d’atteindre un juste prix pour notre cobalt.

Tout en appellant à des mesures urgentes par l’Autorité de régulation, le Président de la République, Félix Tshisekedi, a demandé au Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, de veiller à ce que les Ministres
ayant le Budget, les Finances et les Mines dans leurs attributions mettent prioritairement à la disposition de l’ARECOMS les ressources nécessaires à
l’exécution des tâches susvisées afin qu’elle soit en mesure d’agir avec
promptitude et diligence dans le but de contribuer à l’amélioration rapide des revenus de l’Etat issus du cobalt.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement

Edito

ZoomEco TV