Quantcast
Connect with us

a la une

Monde : Forbes USA décerne son prestigieux « Best of Africa » à des congolais

Avatar of La Rédaction

Published

on

Monde Forbes USA décerne son prestigieux Best of Africa à des congolais

Nicolas Kazadi (Ministre des Finances), Mulangu Kabedi (Gouverneure de la Banque Centrale du Congo), Alingete Key (Inspecteur Général des Finances, Chef de Service), Patrick Muyaya (Ministre de la Communication et Médias) et Pascal Kinduelo (Opérateur économique) sont les cinq congolais parmi les africains qui ont reçu chacun le prestigieux « Forbes Best of Africa ».

La cérémonie a eu lieu, le mardi 20 septembre 2022, au Museum of arts and design à New-York aux États-Unis d’Amérique.

Devant un public sélect composé pour la plupart des millionnaires et milliardaires évoluant aux Etats-Unis, en Europe et au Canada, le President de Forbes a procédé à la remise des prix « Best of Africa » à une vingtaine de performateurs qui, d’après leurs recherches, ont joué et continuent d’accomplir un rôle positif pour l’émergence du continent africain dans leurs pays et domaines respectifs.

Nicolas Kazadi, l’argentier de tous les records

C’est un Ministre des Finances qui bat tous les records de mobilisation des recettes internes de toute l’histoire récente de la République Démocratique du Congo.

Pour une première fois en 2021 depuis une décennie, le Gouvernement a opéré au courant de l’année un collectif budgétaire pour relever à la hausse le niveau de recettes.

L’exécution du Budget de l’exercice 2022 enregistre également des performances. Les recettes cumulées du 1er au 31 août 2022 affichent 13 001 milliards de CDF, soit 134% de taux de réalisation par rapport aux prévisions de janvier à août 2022 attendues à 9 688,9 milliards de CDF et 88% de taux de réalisation par rapport aux prévisions annuelles de 14 790,9 milliards de CDF.

Les efforts du Gouvernement sont déployés pour améliorer davantage la qualité de la dépense au profit non seulement des charges régaliennes mais aussi des investissements pro sociaux.

A cela s’ajoute l’implémentation des réformes structurelles importantes pour améliorer la gouvernance économique du pays.

Mulangu Kabedi, une pionnière à la BCC

Elle est la première femme congolaise à occuper ce poste depuis 1961. Cette Gouverneure de la Banque Centrale du Congo (BCC) a posé ses marques depuis une année de fonction. Elle est plus que déterminée à garantir l’indépendance de l’institution, la stabilité du système monétaire et une régulation bancaire efficace.

Le cadre macroéconomique est globalement stable, l’économie nationale reste résiliente face aux effets contagion de la guerre en Ukraine et de la pandémie à Covid-19, les réserves de change ont grimpé à plus de 4 milliards de USD, … autant de faits qui ont convaincu Forbes USA à récompenser Mme. Bonjour Mulangu Kabedi d’un prix d’encouragement pour le management féminin qu’elle incarne dans ce processus réformateur de la Banque Centrale du Congo.

Jules Alingete, le flic anti-corruption

Dans le dispositif anti-corruption réactivé et/ou mis en place par le Président de la République, l’Inspection Générale des Finances (IGF) est le Service qui joue un grand rôle pour sécuriser les deniers et biens publics et lutter contre les anti-valeurs dans la gestion des finances publiques. Forbes USA l’a perçu et s’est forgé son opinion.

Au cœur de ce travail du rétablissement de la peur du gendarme dans les finances publiques se trouve Jules Alingete Key, l’Inspecteur Général des Finances, Chef de Service. L’impact de son apport dans le processus de renouveau de la Rd Congo impulsé par le Chef de l’Etat a traversé les frontières est indéniable. Et ce, grâce notamment à la patrouille financière qui est le contrôle à priori des finances publiques.

« De 4 milliards USD, le budget est passé à 10 milliards et demain 15 milliards USD. Nous pensons vraiment que si le cap est maintenu, en intensifiant le travail commencé par l’IGF depuis quelques années déjà, en bouchant tous les trous, nous pouvons facilement et rapidement atteindre 20 milliards USD de budget », a déclaré Jules Alingete couronné par cette reconnaissance à l’international.

Patrick Muyaya, promoteur du nouveau narratif

Le Ministre de la Communication et Médias, Patrick Mayaya Katembwe a été, lui aussi, repéré par Forbes USA pour mériter sa marque de reconnaissance et de considération. En effet, il s’est démarqué dans la manière d’organiser la communication gouvernementale en assurant la promotion du nouveau narratif sur la Rd Congo.

Sur l’échiquier national, il a mis en place les dispositifs de redevabilité de l’action du Gouvernement au peuple. Et sur le plan international, il déploie les efforts considérables devant permettre à la RDC de reprendre l’initiative de sa communication, laquelle a été perdue au profit du Congo bashing. Sa stratégie Nation Branding est en cours de mise en œuvre.

Dans son secteur, il entreprend des réformes légales et structurelles majeures pour améliorer l’environnement des pratiques professionnelles et moderniser les médias publics. Parmi d’autres initiatives innovantes, il y a lieu d’évoquer celle pilotée conjointement avec son collègue du Numérique pour doter le Gouvernement et tous ses services d’une charte graphique commune et d’un Portail numérique de la République.

Souhaité par le Président de la République, le processus d’assainissement du paysage médiatique de la Rd Congo a été amorcé par le Ministre Patrick Muyaya. Il s’applique avec toute la rigueur que cela nécessite pour nettoyer ce qui est consommé par les populations.

Pascal Kinduelo, la consécration

C’est en reconnaissance de ses nombreuses qualités  d’entrepreneur et d’acteur de développement durant des décennies en République Démocratique du Congo que Pascal Kinduelo a été reconnu par Forbes USA. Un véritable modèle de courage et de persévérance pour la jeunesse africaine et congolaise.

Il est entré très jeune dans le monde des affaires en étant un changeur de monnaie (cambiste), avant de s’intéresser au petit négoce et de se créer des relations d’affaires. Ses investissements consentis dans plusieurs secteurs de la vie nationale ont créé de la richesse et des emplois. Et au fil des ans, il s’est confirmé comme un homme d’affaires prospère.

Cette réussite professionnelle est sans doute le résultat de nombreux sacrifices consentis par Pascal Kinduelo qui encouragé à transmettre sa riche expérience à la jeunesse congolaise. Une véritable consécration qui devra mériter le couronnement de Forbes USA.

Il y a lieu de rappeler que le prix « Forbes Best of Africa » garde tout son prestige. Il reconnait et honore les dirigeants et opérateurs économiques africains qui sont considérés à l’échelle mondiale comme visionnaires et qui ont la réputation de travailler pour faire progresser le cours de leurs pays et du continent.

Cette remise des Awards a été précédé, quelques minutes plus tôt, par un Forum sur les investissements en Afrique co-organisé par Invest Africa et Forbes.

forum sur les investissements

En présence d’un parterre d’opérateurs économiques aux fortunes réunies de plus de 15 milliards USD, le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi, qui a fait partie du panel de discussions de haute facture, n’a pas manqué de mettre en exergue les politiques économiques, financières et monétaires inspirées par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, pour attirer les investissements en Rd Congo.

Parmi ces milliardaires intéressés par les opportunités d’affaires qu’offre la Rd Congo, certains s’apprêtent déjà à y effectuer le déplacement dans les prochains jours.

Emilie MBOYO

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito