Connect with us

a la une

Monde : la conférence parlementaire globale démarre à Washington

Published

on

Monde : la conférence parlementaire globale démarre à Washington 1

Les travaux de la conférence parlementaire globale (CPG) ont démarré, ce lundi 8 avril 2019 à Washington DC, pour 48 heures. Près de 150 législateurs nationaux des différents pays dont la RDC, représentée par le député national, Patrick Muyaya, des délégués de la société civile et de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI) y prennent part.

Les échanges vont porter sur des questions cruciales liées au financement du développement international, telles que la stabilité économique, la réalisation des objectifs de développement durable et la promotion d’initiatives internationales en faveur du développement humain.

D’après les institutions de Bretton Woods, organisatrices de ces assises, l’enjeu consiste article plaider en faveur d’une responsabilisation et d’une transparence accrues dans la coopération au développement.

Parmi les panélistes, figurent le vice-président pour les infrastructures de la Banque mondiale Makhtar Boubacar Diop, la directrice générale du la Banque mondiale Kristalina Georgieva, la directrice générale du FMI Christine Lagarde, et le vice-président du réseau parlementaire de la BM-FMI, Nathan Nandala-Mafabi.

Le programme d’activités prévoit également cet après-midi une assemblée générale du réseau parlementaire et élection des membres du Conseil d’administration. Quatre autres réunions sont prévues en marge de cette conférence.

Il s’agit notamment de la rencontre des parlementaires africains avec Hafez Ghanem, le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique ce lundi en fin de journée ; et la réunion parlementaire sur l’investissement dans le capital humain mardi 10 avril de 9 à 12 heures.

En rappel, le Réseau parlementaire sur la Banque mondiale et le Fonds monétaire international est une organisation non gouvernementale indépendante fondée en 2000.

Il offre aux élus nationaux membres des institutions de Bretton Woods une plate-forme leur permettant de partager leurs connaissances, de demander à leurs propres gouvernements, ainsi qu’aux institutions financières internationales, de rendre compte des résultats obtenus en matière de développement.

Eric TSHIKUMA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement